[Débile] La fédération internationale d’e-Sport pense qu’Hearthstone, ça n’est pas pour les filles

Par Corentin le

Je suis sûr que la ligue internationale d’e-Sports a de très bonnes raisons d’interdire les femmes à un tournoi Hearthstone.

Spoilers : non.

Hearthston-interdit-filles

Hier, sur Reddit – puisque beaucoup de choses commencent sur Reddit – a été publiée une image issue du règlement d’un tournoi Heartstone organisé en Finlande.

La participation est ouverte à tout joueur masculin finlandais.

Hearthstone reglement

Masculin ? Pourquoi donc masculin ? Les femmes en Finlande n’ont-elles donc pas de mains ? C’est certainement la question que s’est posée PC Gamer qui a eu la très bonne idée d’aller interroger Markus Koskivirta, administrateur de Assembly Summer 2014 Hearthstone IeSF.

Le tournoi est réservé aux hommes pour être en accord avec le règlement de l’International e-Sports Federation. Tout simplement pour éviter d’éventuels conflits, comme le fait qu’une femme élimine un homme, entre autres.

Effectivement, ils n’ont pas le choix à l’Assembly Summer 2014. Même si ce tournoi n’est pas mixte, la ligue finlandaise milite quant à elle pour une équité de tous les tournois, ce qui est d’ailleurs le cas. Koskivirta a même indiqué à PC Gamer qu’il supporte une telle démarche. Le problème est que ce tournoi en particulier est une porte d’entrée pour l’International e-Sports Federation (IeSF) World Championship. Un des gros événements pour ceux qui jouent à Starcraft II, Dota 2 et Hearthstone.

L’IeSF est une organisation basée en Corée du Sud et elle aime bien trier les disciplines par sexe. Voici la répartition indiquée sur la page Facebook de la fédération.

Pour les garçons : Dota 2, Starcraft 2, Hearthstone et Ultra Street Fighter IV.
Et, pour les filles : Starcraft 2, Tekken Tag Tournament 2.

Quant aux raisons pour lesquelles les filles n’ont pas le droit de jouer à Hearthstone, ou les garçons de jouer à Tekken Tag Tournament 2, j’ai envie de vous répondre avec une émoticône : ¯_(ツ)_/¯

Bon la vraie raison invoquée par la fédération sur cette même page Facebook est la suivante :

La décision de séparer les compétitions d’hommes et de femmes a été faite avec les différentes autorités sportives internationales dans le cadre de notre démarche de promotion de l’e-sport comme sport légitime.

Évidemment que l’IeSF n’a pas d’explication légitime à cette séparation arbitraire : il n’en existe pas. Si une non-mixité dans les sports classiques peut se justifier par condition physique clairement différente entre les deux sexes, quelle justification y a-t-il à interdire aux femmes de jouer à Hearthstone dans des compétitions internationales ? Ou d’interdire aux hommes les compétitions de Tekken Tag Tournament 2, d’ailleurs ?

Il est aussi logique d’interdire aux femmes de participer aux compétitions d’Hearthstone que d’y interdire les personnes aux yeux verts. Laissons les filles s’entraîner et mettre des roustes à des mecs sur Hearthstone, comme tout le monde. Ce n’est pas en séparant les compétitions, en créant des plus petites, pour les filles, que le milieu de l’e-Sport va devenir plus mixte.

Je ne comprends d’ailleurs pas cette mode, qui a tendance à se démocratiser de plus en plus, de créer des compétitions pour filles en parallèle des compétitions pour garçons. Le dernier exemple en date est certainement le tournoi Mario Kart organisé par Nintendo France. Le règlement intègre comprend une catégorie enfants, une catégorie masculine et une catégorie féminine. Aucun sens, surtout pour un jeu comme Mario Kart qui est un des jeux les plus universels qui existent.

Et s’il faut devenir arbitraire envers les sexes pour plaire aux « autorités sportives internationales » pour que l’e-sport devienne « un sport légitime », hé bien je ne suis pas sûr que devenir un « sport légitime » soit une si bonne chose. Que les garçons et les filles se mettent joyeusement dessus, sur tous les jeux, dans la joie, le respect et la bonne humeur.

stopwatch 3 min.