Nintendo persiste et signe dans sa politique stupide concernant les Youtubers

Par Corentin le

Nintendo ne semble pas être dérangé par la grogne des YouTubeurs et persiste dans sa politique d’affiliation YouTubers.

YouTube Drama

Dans un billet posté avant-hier sur le site officiel du Nintendo Creators Program, Nintendo réaffirme les conditions d’affiliation dans le cadre d’un partage des revenus publicitaires dégagés par des vidéos Youtube montrant du contenu Nintendo. Il est ainsi rappelé qu’une chaîne enregistrée (et donc qui pourrait bénéficier de 70 % des revenus) doit enlever toute vidéo qui ne montre pas de jeux inscrits dans sa « liste blanche ».

Nintendo annonce ainsi qu’il n’acceptera pas les chaînes dans lequel se trouve du contenu non nintendo. S’il n’est pas possible de retirer les vidéos incriminés, il demande à la place de soumettre les vidéos une par une pour un partage de 60 % des revenus publicitaires seulement.

Pour ceux qui ont malgré tout soumis une chaîne avec du contenu non approuvé, le constructeur donne un délai de 2 semaines pour régulariser la situation.

Pew die pie Nintendo

Cette mise au point sonne réellement comme un énorme « OSEF » au nez des vidéastes sur YouTube qui ont signalé de manière assez forte leur mécontentement. Après que Nintendo ait révélé ses conditions de partages des revenus publicitaires générés par YouTube, les utilisateurs ont dénoncé l’approbation obligatoire de chacune des vidéos dans un délai de 72 heures. S’il n’est pas démontré que Nintendo opérera un choix éditorial sur ce qui est dit et montré dans ces vidéos — après tout, ça c’est déjà vu — la suspicion reste forcément de mise.

En tête de gondole, on notera bien évidemment PewDiePie qui s’est fendu d’un billet sur son blog perso pour dénoncer cette politique.

Ce qu’ils n’ont pas du tout saisi, c’est que c’est une exposition gratuite et une énorme publicité qu’ils récupèrent de la part de YouTube et des YouTubers. Quel meilleur moyen pour vendre ou marketer un jeu que de laisser les potentiels acheteurs regarder quelqu’un d’autre (qu’ils aiment) y jouer et s’amuser avec ?

[…]

C’est pour cette raison qu’un tout petit jeu indé d’une seule personne a grossi pour devenir un énorme succès à 2,5 milliards de dollars. Ces 2,5 milliards… Ils ont été rendus possibles en grande partie par l’exposition que le jeu a obtenue par YouTube !

[…]

Je pense aussi que [la politique d’affiliation de Nintendo] est une claque mise sur le visage des chaînes qui se focalisent uniquement sur les jeux Nintendo. Les gens qui ont aidé et montré leur passion pour la communauté Nintendo sont ceux qui sont le plus traînés dans la boue.

Toutefois, si les voix s’élèvent bel et bien contre le système mis en place par Nintendo, il semblerait que les soumissions de chaînes et de vidéos soient très nombreuses. C’est en tout cas ce que laisse entendre le billet de blog sur le site du Nintendo Creators Program.

En raison de votre enthousiasme pour ce programme, nous recevons un nombre plus important que prévu de soumissions de chaînes et de vidéos. Confirmer ces candidatures nous prend donc plus de temps que ce à quoi nous nous attendions.

Si les YouTubers peuvent évidemment espérer un revirement sur cette politique (après tout, Nintendo a déjà changé d’avis sur le streaming de compétition de Super Smash Bros. par le passé), je vois mal l’éditeur balayer d’un revers de la main la jolie infrastructure toute neuve qu’il a mise en place. Et surtout pas si le nombre de candidats est « plus important que prévu ».

stopwatch 3 min.