Arrestations après le vol d’un milliard d’adresses e-mail

Sur le web

Par Elodie le

C’est un hold-up numérique sans précédent qui voit son épilogue se dessiner aujourd’hui avec l’arrestation de deux des trois principaux suspects de l’affaire. Accusés du « plus large vol de noms et d’adresses e-mail dans l’histoire d’internet » selon le procureur adjoint Leslie R. Caldwell, deux suspects ont été arrêtés et mis en examen aux […]

C’est un hold-up numérique sans précédent qui voit son épilogue se dessiner aujourd’hui avec l’arrestation de deux des trois principaux suspects de l’affaire.

arrestations_vol_milliard_adresse_e-mail

Accusés du « plus large vol de noms et d’adresses e-mail dans l’histoire d’internet » selon le procureur adjoint Leslie R. Caldwell, deux suspects ont été arrêtés et mis en examen aux États-Unis.

Selon l’acte d’accusation, entre février 2009 et juin 2012, huit fournisseurs de services de messagerie américains ont été victimes de cyberattaques fomentées par deux hackers vietnamiens, Viet Quoc Nguyen, 28 ans et Giang Vu Hoang, 25 ans, qui se sont emparés de près d’un milliard d’adresses e-mail et d’informations confidentielles attachées à ces entreprises.

Afin de monétiser ce piratage, ils auraient ensuite utilisé ces adresses pour envoyer des spams à des « dizaines de millions de destinataires » en s’attachant les services du Canadien David-Manuel Santos Da Silva, 33 ans, président et directeur de la société montréalaise 21 Celsius Inc.

Cette société gérait notamment le site Marketbay.com, fermé depuis. Grâce aux adresses e-mail volées, les protagonistes envoyaient des pourriels permettant l’achat de différents produits vendus par le site en « redirige[ant] de gros volumes de trafic vers les sites affiliés à Marketbay.com », selon le communiqué de presse du ministère de la Justice.

Entre mai 2009 et octobre 2011, Nguyen et Da Silva auraient ainsi perçu quelque 2 millions de dollars provenant de la vente de ces produits. Pour arriver à leurs fins, les accusés ont notamment piraté les systèmes informatiques de différentes sociétés pour envoyer leurs spams, dont celui de l’un des leaders mondiaux du mail marketing, Epsilon, comme le précise Pixels.

Cette violation de données, « la plus grande dans l’histoire des États-Unis », a fait l’objet d’une enquête du Congrès en juin 2011. Vu a été arrêté aux Pays-Bas en 2012 et extradé vers les États-Unis en mars 2014. Il a plaidé coupable de complot pour commettre une fraude informatique et « devrait être condamné le 21 avril 2015 ».

Da Silva a été arrêté le 12 février à l’aéroport de Fort Lauderdale en Floride, il clame son innocence, mais a été inculpé de « complot en vue de commettre un blanchiment d’argent ».
Quant au dernier accusé, Viet Quoc Nguyen, il est toujours en fuite et recherché par la police.

Pour les autorités américaines, ces arrestations, « fruit de plusieurs années de travail acharné » est une démonstration, s’il en fallait une, de la volonté du ministère de la Justice d’amener les pirates informatiques étrangers à faire face à la justice américaine.

Source: Source