[TAS] Les stratégies pour ne pas sauter dans Super Mario 64 dépassent l’entendement

Par Corentin le

Vous vous souvenez de pannenkoek2012 ? Ce tool assisted speedrunner de Super Mario 64 qui passe son temps à chercher des pièces inaccessibles et à finir des niveaux sans sauter ?

TAS-no-jump-Mario

Cette fois-ci, notre joyeux drille a réussi a attraper l’étoile située tout en haut de l’île grands petits sans appuyer une seule fois sur le bouton A, le bouton de saut.

Ça n’a pas été une mince affaire, car si notre runner avait déjà réussi à le faire en démarrant depuis la version géante de l’île (ce qui est plus facile, mais nécessite un saut préalable pour entrer dans le niveau), il voulait trouver une solution pour passer sans avoir à sauter, même pour entrer dans le niveau.

Je vous laisse regarder cette drôle de run, on en reparle après.

Vous vous dites qu’il fait plein de trucs bizarres dans cette run et vous avez raison. Si la première plateforme peut être atteinte grâce au goomba qui traîne vers la zone de départ, il n’en est pas de même pour la plateforme suivante. Le TASseur doit passer 3 bonnes minutes à manipuler le comportement aléatoire d’un goomba situé au-dessus de lui. Il l’attrape ensuite en plein saut pour rebondir dessus et atteindre la plateforme suivante.

Il doit ensuite attraper une corniche impossible à atteindre sans saut. Et là, je dois bien avouer qu’il utilise une stratégie franchement poussée. Il va combiner deux glitches : le piranha plant glitch et le star dance clip.

Le premier permet de collecter un nombre infini de pièces grâce aux plantes piranha du monde « grand ». En les tuant au bon moment, il est possible de faire croire au jeu qu’elles ne sont pas mortes, alors que le joueur à quand même récupéré les pièces. Il suffit ensuite de sortir de la zone et de revenir pour faire réapparaître la plante et la re-tuer de la même manière pour récupérer de nouvelles pièces.

Une fois à 99 pièces, il manipule les RNG (Random Number Generator, tous les facteurs qui vont créer les aspects aléatoires d’un jeu vidéo), retourne dans le monde « grand » et frappe une petite plante piranha avec un angle bien précis pour donner une trajectoire et une vitesse déterminée à une pièce. Il l’escorte ensuite jusqu’au pied de la corniche pour finalement la prendre, déclenchant l’apparition de l’étoile des 100 pièces du niveau, encore une fois, toujours à un emplacement très précis.

Il lui reste plus qu’à l’attraper pour faire un star dance clip. L’animation de danse de Mario lorsqu’il attrape une étoile va le faire monter directement sur la corniche qu’il cherchait à franchir.

Le reste n’est que jeu d’enfant, il ne lui reste plus qu’à grimper tout en haut, ce qui ne pose vraiment aucun problème. La base de cette run lui a ainsi permis de compléter les autres étoiles sans sauter, comme pour Koopa-Rapido: la revanche, Cinq tout petits secrets et Énervez le gigoteur.

Par contre, c’est plus compliqué pour l’étoile des 8 pièces rouges. En effet, pannenkoek2012 a dû se résoudre à utiliser deux fois le bouton A.

Je suis toujours impressionné par le travail de pannenkoek2012. Je ne sais pas s’il arrivera un jour à mettre au point un TAS de Super Mario 64 qui montrerait comment comment finir le jeu sans appuyer une seule fois sur le bouton A — entre-nous, je ne pense pas que ça soit possible tant certaines situations sont inextricables —, mais il n’en reste pas moins que la tentative est admirable.

stopwatch 3 min.