Numericable-SFR : 10 milliards d’euros pour acheter Bouygues Telecom

Business

Par Olivier le

Un marché de la téléphonie mobile à trois opérateurs : voilà ce que voudrait les acteurs du secteur afin de reconstituer leurs marges et ralentir la guerre des prix. Reste à savoir qui passera à la trappe.

Le JDD dévoile aujourd’hui que Numericable-SFR aurait déposé une offre à 10 milliards d’euros pour acquérir Bouygues Telecom. Une somme conséquente, financée par des prêts auprès des banques qui font confiance à Patrick Drahi, patron d’Altice, qui s’est offert l’an dernier SFR.

Cette acquisition massive impliquerait la cession de plusieurs actifs de Bouygues. Notamment une partie des fréquences et des antennes, qui iraient dans les poches de Free Mobile ; certaines boutiques réparties un peu partout sur le territoire pourraient être transformées en magasins Orange, qui reprendrait dans la foulée quelques centaines de salariés de Bouygues.

Cette réorganisation du secteur n’est pas sans soulever de sérieuses questions quant à la solidité financière de la future entité, mais aussi et surtout sur une éventuelle casse sociale. Sans oublier les conséquences pour les consommateurs : avec trois opérateurs au lieu de quatre, c’est la quasi-assurance d’une pause dans la guerre des prix.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a fait savoir qu’il était hostile à cette acquisition. Le ministre de l’Économie estime que « la consolidation n’est pas aujourd’hui souhaitable pour le secteur. L’emploi, l’investissement et le meilleur service aux consommateurs sont les priorités. Or les conséquences d’une consolidation sont à ces égards négatives, comme l’ont prouvé les cas récents en Europe ». Le conseil d’administration de Bouygues Telecom devrait donner son avis sur la question la semaine prochaine.

Source: Source