Pas de grande compétition à la The International pour Counter-Strike: Global Offensive dit Valve

Par Corentin le

CSGO

Valve n’utilisera pas les mêmes méthodologies entre DOTA 2 et Counter-Strike: Global Offensive. Voilà en somme ce qu’explique Erik Johnoson de chez Valve au site IGN quand ce dernier l’interroge sur un éventuel The International (nom de la plus grande compétition de DOTA 2 au monde) consacré à ce jeu.

Et il est vrai que la question mérite d’être posée, car après DOTA 2, CS:GO possède la deuxième communauté multijoueur sur Steam. Or, The International avec son pricepool astronomique de 18 millions de dollars financé par crowdfunding est un immense succès populaire.

« Nous aimons à ce que nos différents projets utilisent différentes solutions pour répondre à leurs problématiques similaires… En tant qu’entreprise, nous apprenons plus de la sorte. Si nous regardons tous dans la même direction, nous aurons un immense angle mort lorsque nous nous planterons. Dans une certaine mesure, vous voulez toujours diversifier un certain nombre de vos décisions sur différents projets, car vous pouvez vous focaliser sur la bonne décision rapidement, plutôt que dire : “on a ce truc qui marche, tout le monde doit faire pareil maintenant”. »

Une vision plutôt sage et qui colle avec la vision protéiforme du management à la Valve. C’est à dire plein de petits projets assez indépendants qui cherchent chacun à tester leurs méthodes.

Après, et surtout avec le modèle économique de CS:GO, je suis sûr qu’un The International sauce Counter-Strike serait également un très grand succès.

=
stopwatch 1 min.