AppAnnie annonce les grandes tendances de 2016 pour les applications

Android

Par le

AppAnnie, une plate forme de données de marché dans le domaine des applications vient de publier ses prévisions pour 2016 pour le secteur des applications.

Pour commencer, un petit bilan de l’année qui vient de s’écouler. On apprend donc que pour ce qui est des deux principales plates formes du marché, le Play Store et l’App Store, elles se stabilisent toutes deux, l’App Store est toujours premier en terme de chiffre d’affaires alors que le Play Store maintient son avance sur le nombre de téléchargements. La monétisassions des applications évolue et les abonnements au sein des applications se font de plus en plus présents. De nouvelles plates-formes et de nouveaux types de terminaux commencent à apparaître, que ce soit les TV ou bien encore les objets connectés. Enfin, les app sont de plus en plus importantes par rapport au web mobile qui tend à être remplacé.

app-annie-logo-new-june-2012

Passons maintenant aux 10 grandes tendances de 2016 selon AppAnnie :

1 – Google Now on tap. C’est le grand projet de la firme de Mountain View, faire en sorte que le contenu des applications puisse être monétisé et indexée en rapprochant le fonctionnement des applications de celui du web mobile. Plus de passages d’une application à l’autre en faisant en sorte que ces dernières essayent moins de s’isoler.

2 – De l’eSport Mobile. L’eSport qualifie toutes les compétitions de jeux vidéo. C’est un domaine qui est en très forte croissance ces dernières années. Selon AppAnnie, il se pourrait que ces compétitions amènent un nouveau genre de flux sur mobiles et que de nouvelles compétitions se développent sur Mobile notamment porté par les free to play.

3 – Les applications de messagerie ont la belle vie devant elles, mais le secteur reste toujours très divisé. Cette division vient du fait que les différentes parties du monde n’ont vraiment pas les mêmes réflexes quand il s’agit de communiquer. Les applications que les asiatiques utilisent proposent beaucoup plus de fonctionnalités n’ayant parfois pas grand-chose avoir avec la communication à la différence des occidentaux qui n’utilisent ces applications que pour communiquer, le plus souvent par écrit.

appannie1

4 – Le commerce O2O va se consolider en 2016. C’est en tout cas ce que prédit AppAnnie. Le O2O, ou online to offline est une technique de marketing qui consiste à utiliser des outils en lignes pour faire venir des clients dans les commerces physiques.

5 – Les applications de productivité seront de plus en plus téléchargées. Ce n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler une nouvelle tendance puisque depuis quelques années déjà l’apparition d’appareils tels que les Surfaces et beaucoup plus récemment l’iPad Pro a poussé le développement et la diffusion des applications de productivité.

6 – Les applications bancaires vont se développer, au détriment des banques plus classiques. Il existe de plus en plus d’applications qui permettent de faire des virements ou encore d’emprunter de l’argent à court terme. Des services proposés normalement par les banques traditionnelles. Ce changement d’habitudes est déjà amorcé et les banques feraient bien de commencer à se pencher sur le sujet si elles ne veulent pas être laissées sur le côté.

7 – Les tvOS vont faire apparaître un nouveau marché pour les applications. Ce petit appareil ne remplacera sûrement pas la console des gammer (pas pour le moment en tout cas), mais pourrait faire jouer sur la télé toute une population qui ne posséde pas de console et qui ne se voit pas comme gamer.

8 – Youtube Red. Cela ne fait pas longtemps que la plate forme vidéo de Google a sorti son nouveau service et l’année qui arrive pourrait bien être l’année de son avènement. Il est plus que probable que dans l’année qui arrive, un peu comme le fait Netflix avec les films et les séries, YouTube essaye d’attirer un public sur son service avec des contenus originaux.

9 – Les objets connectés seront aussi au coeur de l’année 2016 pour ce qui est du marché des applications. Toutes les montres et autres objets qualifiés de “wearable” par les anglophones verront leur marché se développer.

10 – Enfin, la réalité virtuelle et la réalité augmenté viendront aussi alimenter le marché dans l’année à venir. Dans ce domaine les projets ne manquent pas, il suffirait que quelques applications séduisent le public pour que le secteur ne décolle réellement. Et cela passe par des projets d’application. À noter qu’il ne s’agit pas forcément de casques, l’application pokémon de Nintendo est aussi un très bon exemple.