Des hackers préviennent qu’il ne sera plus possible de pirater les jeux d’ici 2 ans

Par Corentin le

Unbreakable-glass

Le collectif 3DM, un groupe chinois de crackers réputés dans le milieu des jeux piratés, explique qu’ils commencent à être dépassés par les avancées des technologies anti-copie. Il s’agit surtout des technologies d’une société autrichienne, Denuvo Software Solutions, qui sont utilisées sur certains jeux comme FIFA 16 et Just Cause 3 qui posent problème à 3DM. Respectivement 4 et 1 mois après la sortie de ces jeux, le groupe n’a toujours pas réussi à se débarrasser des DRM qui les protègent.

Le jeu est particulièrement demandé par la communauté des utilisateurs de cracks et la fondatrice de 3DM a dû réagir sur son forum pour expliquer où en étaient les avancées dans le piratage du titre d’Avalanche Studios.

« Ces derniers temps, de nombreuses personnes ont demandé des cracks pour Just Cause 3, voici donc une réponse groupée à cette question. La dernière étape est trop difficile et Jun [la personne qui crack le jeu] a failli abandonner. Mais mercredi dernier, je l’ai encouragé à continuer. Je pense malgré tout que le jeu peut être ouvert. »

Elle est cependant plus pessimiste sur son avenir et pense que les difficultés dans le domaine du piratage ne feront que s’accumuler jusqu’à un point de saturation.

« Mais avec la tendance actuelle dans le développement des technologies de chiffrement, dans deux ans, j’ai bien peur qu’il n’y ait plus de jeux gratuits à jouer dans le monde. »

Il faut cependant noter que si Denuvo semble être à la pointe dans le domaine des DRM et même si dans deux ans ces technologies sont encore plus perfectionnées, cette protection reste particulièrement coûteuse pour les éditeurs qui ne l’utilisent que sur un nombre limité de jeux. Le problème vient surtout de titres comme FIFA, dont la fréquence de sortie rend le piratage obsolète. En effet, le temps de pirater un jeu, le suivant sort et n’est plus demandé par la communauté.

Aurons-nous droit à des jeux inviolables d’ici 2 ans ? Difficile de croire à une sécurité absolue sans léser le consommateur légitime à un moment donné. Mais une sécurité suffisamment forte pour qu’il soit plus intéressant pour le public d’acheter le jeu plutôt que de le pirater, ce n’est pas impossible.

> Via Torrent Freak

stopwatch 2 min.