Ransomware : Un tiers des français sont prêts à payer une rançon pour récupérer leurs données

Sur le web

Par Gregori Pujol le

Bitdefender a récemment dévoilé les résultats d’une étude menée auprès d’internautes américains et européens (dont la France), afin de recueillir leur point de vue sur la plus prolifique des cyber-menaces à ce jour : les ransomwares. Ont-ils entendu parler de cette menace ? De quoi s’agit-il précisément ? Dans quelle mesure sont-ils prêts à payer une rançon ? À combien estiment-ils leurs données ?

Au total des six pays référents de cette étude (États-Unis, Allemagne, France, Royaume-Uni, Danemark et Roumanie), les ransomwares ont fait un peu plus de 20 millions de victimes en 2015. Bitdefender explique que l’extortionware, malware qui bloque les comptes de services en ligne ou expose les données personnelles aux yeux de tous sur Internet, a bondi de 20% l’année dernière et compte pour une part de plus en plus importante de ces victimes.

Proportionnellement, les États-Unis est le pays le plus touché par cette cyber-menace avec 4.1% de sa population, victimes de ransomwares (soit 13.1 millions), suivi de l’Allemagne avec 3.8% (3.1 millions). En effet, les internautes américains sont des cibles de choix pour les attaques de ransomwares : 61,8% des attaques de malwares via e-mails aux États-Unis y ont diffusé du ransomware en 2015 (55.8% en France) et un e-mail sur cinq infectés par un ransomware au niveau mondial ciblait les États-Unis. La France se place en 4e position de ce classement devant le Royaume-Uni avec respectivement 3.3% (2.2 millions) et 2.6% (1.7 million) de la population victime de ransomwares.

L’étude révèle également que moins de 50% des internautes savent précisément ce qu’est un ransomware et qu’il s’agit d’un type de menace qui ‘bloque ou limite l’accès aux données d’un PC’. Les Français sont les moins avertis puisque seulement 31% des personnes sondées sont capables de donner cette définition, quand 21% déclarent savoir qu’un ransomware ‘impacte l’ordinateur’ alors que 45% ‘ne savent pas’ ce qu’est un ransomware (vs. 21% des américains).

Le ransomware est la cyber-menace la plus lucrative pour les cybercriminels et l’on comprend aisément pourquoi : en moyenne, près de la moitié des victimes (32% des sondés en France) se disent prêtes à payer environ 500 € pour récupérer leurs données, même s’ils savent que les cybercriminels pourraient très bien ne pas leur fournir la clé de déchiffrement ou leur demander une somme supplémentaire, notamment pour développer de nouveaux outils. Les victimes américaines sont même 50% à avoir payé une rançon.

Une somme qui peut varier d’un pays à un autre puisqu’un Anglais se dit prêt à payer trois fois plus qu’un Français pour récupérer ses données (526 € vs. 188 €) mais toutes les victimes s’accordent pour dire que leurs données personnelles sont en tête de leurs préoccupations. En France 21% des répondants sont prêts à payer pour récupérer des documents personnels, 17% pour des photos personnelles et seulement 11% pour des documents professionnels.

Les ransomwares sont probablement la menace la plus importante pour les internautes depuis 2014 et resteront l’un des plus importants vecteurs de cybercriminalité en 2016.

7 réponses à “Ransomware : Un tiers des français sont prêts à payer une rançon pour récupérer leurs données”

  1. D’où l’intérêt de faire des sauvegardes externes et de partitionner, comme ça tu peux leur dire d’aller se faire voir avec leur rançon

  2. « mais toutes les victimes s’accordent pour dire que leurs données personnelles sont en tête de leurs préoccupations »

    Mais ils n’ont pas de backup sur un volume externe délocalisé. C’est paradoxal quand même.

  3. Et donc 1/3 des français se disent prêts à financer le terrorisme car ils ont été trop radins pour s’acheter un disque externe, et trop stupides pour éviter de se faire infecter…

  4. c’est bien beau tout ces chiffres mais on ne sait pas quels systèmes/services en ligne sont les plus touchés (android, windows, linux, osx, ios, facebook, twitter, outlook, adobe flash..?), leur part de responsabilité en cas de piratage (qui doit payer en cas de défaillance de sécurité? de faille informatique? de perte de données?)..

    de plus les sociétés de sécurité (irl ou informatique) savent nous dirent payez-nous, on vous sécurise.. alors qu’au final, on a plus de chance de se faire cambrioler notre maison, hacker nos comptes.. car ils installent les alarmes/caméras (synchronisées sur les serveurs privés) en connaissent tout les codes, ou via un anti-virus sniffent/analysent vos moindres données sur vos disques durs/mails qui peuvent contenir mot passe/code bancaire…

  5. Si les gens sont prets a payer… ça va ouvrir un vrai marché bien juteux, alors qu’il suffit de ne pas payer pour tuer ce business!

  6. c’est sa ou passer par une boutique de maintenance informatique pour particulier qui va leur facturer plus de 80€ pour enlever le ransonware
    (he sais pas si c’est partout pareille mais oui oui j’ai fait un stage dans une boutique info, et ils fesaient payer chere pour lancer un scan antivirus et go afk café pendant que le scan s’execute, bon apres faut bien gagner sa vie …)

  7. « mais toutes les victimes s’accordent pour dire que leurs données personnelles sont en tête de leurs préoccupations »

    ça on en doute … autrement pourquoi seraient ils sur FB ?? pourquoi auraient il un iphone ??
    Le français ce bats les ****** des données perso pour preuve l’étalage de vies privée sur les réseaux sociaux, toutes les lois liberticides qui sont passer les 6derniers mois. ils s’en soucieraient ils auraient été aux manif et ces lois ne seraient pas passées. et après ça viens chialer ….

    donc c’est officiel, 1/3 des français est mal honnête ! il veut payer la rançon pour éviter que les poulets n’est accès aux ordinateurs et données personnelles (youporn & Co. )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *