[1666 Amsterdam] Patrice Désilets et Ubisoft se sont rabibochés, a priori

Par Corentin le

AC2_O_PatriceDesilets_Cr_B5

Patrice Désilets vient enfin de régler un contentieux vieux de 3 ans avec son ancien employeur Ubisoft et a récupéré les droits sur son ancien projet 1666 Amsterdam.

Petit rappel des faits de cette Arlésienne. En 2010, Désilets claque la porte d’Ubisoft pour rejoindre THQ Montréal. Pas de bol, THQ met la clef sous la porte en 2013 et ses assets sont éparpillés aux quatre vents. Re-pas de bol, c’est Ubisoft qui rachète le studio THQ Montréal et acquiert les droits de 1666 Amsterdam. Au passage, Patrice Désilets se fait dégager (ou part, personne n’est d’accord) et le jeu est annulé. Résultat, Désilets ne peut plus travailler sur le jeu, mais en même temps, Ubisoft ne veut rien en faire non plus. Le projet était donc dans l’impasse, jusqu’à aujourd’hui comme l’annonce Désilets dans un communiqué.

« Je suis heureux qu’Ubisoft et moi soyons arrivés à un accord qui me permettra de reprendre les droits sur le projet 1666 Amsterdam. Je vais maintenant me consacrer pleinement au développement d’Ancestors: the Humankind Odyssey, mon prochain jeu avec Panache Digital Games. Voilà ce qui compte le plus pour moi aujourd’hui : faire les meilleurs jeux et montrer au monde le talent créatif des Québécois. Je souhaite également le succès aux équipes d’Ubisoft. »

Patrice Desilet avec le studio Panache Digital Games qu’il a fondé en 2014 travaille donc sur Ancestors: the Humankind Odyssey, un jeu de survie sur le thème de l’évolution de l’homme primitif.

> Via Destructoid

stopwatch 2 min.