[France eSports] 10 acteurs du secteur s’associent pour créer un début de fédération d’eSport en France

Par Corentin le

The International 2014, Jakob Wells, CC BY 2.0
The International 2014, Jakob Wells, CC BY 2.0

Alt Tab Productions (O’Gaming), Futurolan (Gamers Assembly), LDLC Events, Malorian (Dreamhack France), Turtle Entertainment France (ESL), le SELL, le SNJV, Webedia Gaming, Oxent (ESWC, Toornament) et Lyon eSport viennent d’annoncer par voie de communiqué de presse la création de France eSports. Grosso modo il s’agira du premier pas vers la création d’une véritable fédération française d’eSport. C’est en tout cas l’ambition de cette association fraîchement constituée.

« L’association “France eSports” a pour objet de représenter les intérêts communs des agents économiques, professionnels ou amateurs, du secteur des sports électroniques, ainsi que de développer, promouvoir, encadrer la pratique des sports électroniques dans un esprit d’équité et d’épanouissement humain, s’inscrivant dans les valeurs et les principaux fondamentaux de l’Olympisme (Article 1 – Objet).

[…]

En outre l’association se donne pour prérogative d’être un interlocuteur représentatif et actif auprès des pouvoirs publics sur toutes les questions de régulation et de compétitivité du eSport en France, ainsi qu’un partenaire du CNOSF pour toutes les questions liées à la reconnaissance des sports électroniques comme des sports à part entière. »

L’eSport continue de se « normaliser » auprès du grand public. Récemment, la chaîne Équipe 21 a même commencé à traiter de l’actualité FIFA et PES carrément en prime time, ce qui est assez parlant. La constitution d’une fédération n’est que la suite logique de cette évolution. Avec un marché mondial estimé à plus de 463 millions de dollars en 2016 et avec une croissance constante, il est normal que les grands acteurs du milieu se mettent en ordre de bataille.

stopwatch 2 min.