Des jeux Neo Geo seront disponibles sur la Nintendo Switch dès le mois de mars

Par Corentin le

La future machine de Nintendo se voit agrémentée d'un catalogue à la fois méconnu et culte, celui de la Neo Geo.

Metal Slug Neo Geo

Lors de sa sortie, la Neo Geo était une console particulièrement onéreuse. Elle a pourtant porté de nombreuses licences très célebres comme Fatal Fury, Metal Slug, Samurai Shodown, The King of Fighters ou encore Windjammers. Comme nous l’apprend l’hebdomadaire spécialisé Famitsu, repris par Engadget, Hamster Corporation qui s’occupe de rééditer de nombreux classiques de l’arcade, et donc de la Neo Geo, a annoncé que King of Fighters ’98 arriverait dès le mois de mars sur Nintendo Switch. Dans le mois de la sortie du système, donc.

Plus tard dans l’année, d’autres jeux issus de cette ludothèque Neo Geo débarqueront à leurs tours. Sont concernés Waku Waku 7, Shock Troopers, World Heroes Perfect et Metal Slug 3. Il ne devrait pas s’agir que de simples émulations et des réglages comme celui permettant d’ajouter un filtre « écran cathodique » devraient même être implémentés. Les jeux seront également modulables en difficulté et des fonctions en ligne seront rajoutées comme des classements avec les joueurs du monde entier.

Un marché rétro toujours mis à profit par Nintendo

Outre la Neo Geo, Nintendo continue de mettre à profit ses vieilles ROM, notamment sur la console virtuelle qui sera encore présente sur Nintendo Switch. Comme on vous le rappelait dans nos 40 informations à savoir sur la Switch, la mise en place d’un service en ligne payant s’accompagnera de la mise à disposition de jeux rétro limités dans le temps. Chiche, Nintendo ne vous permettra d’y jouer que durant un mois avant de vous le reprendre et de vous en proposer un autre.

Des bruits de couloirs assez persistants venant notamment d’Eurogamer (qui s’est très peu trompé sur le sujet de la Switch jusqu’à présent) parlent également de l’arrivée de la Nintendo GameCube dans le catalogue de la console virtuelle. Le site pense même connaître les jeux qui seraient d’ores et déjà prêts pour ce service : Super Mario Sunshine, Luigi’s Mansion et Super Smash Bros. Melee.

Quand on voit l’engouement suscité par un produit comme la Nintendo Classic Mini, on se dit que la firme de Kyoto aurait bien tort de ne pas en profiter, même si pour le moment, la tarification et les services proposés reste d’un archaïsme confondant. Le jour où Nintendo se rendra compte qu’ils vivent à l’ère de Netflix et qu’il proposera leur immense catalogue rétro contre un abonnement mensuel, il deviendra le roi du pétrole.

2 min.