Avec plus de 78 millions d’iPhone vendus à la fin de l’année 2016, Apple se porte mieux que jamais

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Apple a publié ses résultats financiers courant sur le dernier trimestre de 2016 (et correspondant à son premier trimestre fiscal de 2017). Des résultats au beau fixe avec de nouveaux records de ventes, essentiellement soutenus par les ventes d’iPhone.

apple-iphone-7plus-live-11-1-640x480

Cela faisait trois trimestres consécutifs que le chiffre d’affaires d’Apple était en baisse. La société américaine était donc attendue au tournant par ses actionnaires pour le trimestre le plus important de l’année : celui qui couvre les fêtes de fin d’année. Apple n’a pas déçu, durant le dernier trimestre de 2016, il a signé le meilleur chiffre d’affaires de son histoire, à hauteur d’un coquet 78,35 milliards de dollars, en hausse de 3,26 % par rapport à l’année dernière. Les bénéfices ne sont pas en reste, ils s’élèvent à 17,89 milliards de dollars.

Apple peut encore une fois remercier ses iPhone

Sans surprise, ce sont les iPhone qui tirent ces très bons résultats financiers. Durant la fin de l’année, Apple en a vendu 78,2 millions d’unités, soit 4,57 % de plus que l’année précédente. Apple ne donne pas de chiffre, mais c’est évidemment l’iPhone 7 qui a gonflé ces ventes. Cupertino précise également que les ventes des grands iPhone (les versions Plus) ont été 55 % plus importantes en cette fin d’année que l’année précédente. Définitivement, les petits smartphones (5 pouces ou moins) n’ont plus la cote.

Les nouveaux MacBook ne convainquent pas

Ces excellentes ventes d’iPhone ne sont pas forcément une bonne nouvelle pour Apple, qui devient de plus en plus dépendant de sa branche smartphone. Au dernier trimestre de 2016, les ventes d’iPhone représentaient ainsi près des deux tiers de son chiffre d’affaires. Les ventes d’iPad chutent ainsi prodigieusement (- 18,76 % par rapport à 2015) et les ventes de Mac, malgré l’arrivée de nouveaux MacBook, ne progressent que de 1,65 %. Seule la branche service (App Store, Apple Music, iCloud) progresse de façon satisfaisante, de 18,31 %, et représentent désormais 7,17 milliards de dollars dans ce chiffre d’affaires. C’est presque autant que ce que rapporte actuellement la branche Mac.

resultat apple t4 2016

Vu les résultats de ces services et de sa branche mobile, on comprend donc un peu mieux pourquoi Apple privilégie énormément sa branche mobile et délaisse ces derniers temps les Mac. La rentabilité au prix de la diversification.

Source: Source