Face au succès de l’iPhone, les Mac ne seraient plus la priorité d’Apple

Apple

Par Gaël Weiss le

Dans un long article revenant sur les déceptions provoquées par l’annonce et la sortie des derniers MacBook, Bloomberg explique, témoignages de sources internes à Apple à l’appui, pourquoi la firme de Cupertino se désintéresse de plus en plus du monde des ordinateurs.

macbook-2016-main-2

A écouter Tim Cook, Apple aurait dans ses cartons « de super ordinateurs de bureau ». Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue tant les derniers MacBook ont déçu les fans de la marque, trop chers, trop peu innovants et surtout trop peu autonomes. On a beaucoup reproché à Apple son manque de panache, sa frilosité à sortir de sa zone de confort. Si l’on en croit Bloomberg, ces déceptions ont pour origine la place qu’a prise aujourd’hui les appareils mobiles au sein de l’entreprise américaine. Comme ils assurent près de 75 % des revenus de la société, les Mac sont aujourd’hui relégués au second plan.

Des hésitations, des reculades et un certain manque d’ambitions

Mark Gurman, le journaliste de Bloomberg explique en effet avoir contacté plusieurs employés ou anciens employés de la branche Mac d’Apple qui lui ont expliqué qu’il régnait actuellement un certain malaise dans le département. Selon lui, l’équipe derrière les différents ordinateurs d’Apple n’aurait plus les faveurs de Jony Ive. Ce dernier, qui est aujourd’hui l’un des cadres les plus influents et les plus importants d’Apple, se concentrerait essentiellement sur les iPhone et sur iOS. Conséquence directe, les décisions prises par l’équipe dirigeante d’Apple manquent de cohérence et d’une ligne directrice claire.

macbook-pro

Bloomberg cite plusieurs exemples pour appuyer ses propos. La batterie du dernier MacBook Pro, pour commencer. Les différents tests du nouvel ultrabook d’Apple soulignent tous la faible autonomie de l’ordinateur, jugée plus faible que le modèle précédent. Cela serait lié au choix de batterie. Initialement, les ingénieurs d’Apple avaient prévu une batterie entièrement nouvelle qui aurait épousé l’intérieur de la coque de MacBook. Mais cette batterie aurait raté un test important et plutôt que de repousser l’appareil et rater les fêtes de fin d’année, Apple a décidé d’utiliser un ancien modèle de batterie. Avec les conséquences que l’on connaît.

Comment avoir du poids quand on pèse 10 % des revenus d’une société ?

Autre exemple de reculade et d’hésitation d’Apple, lors de la conception du premier MacBook de 12 pouces, Apple aurait fait travailler ses ingénieurs sur deux prototypes. Le premier, un appareil assez épais avait pour nom de code « Stealth Bomber ». Le second, plus léger et très fin avait pour nom de code « Stealth Fighter ». C’est finalement le second qui a été choisi, mais le fait de travailler sur deux prototypes à la fois et d’en abandonner aurait fait perdre beaucoup de temps aux équipes de conceptions et provoqué le retard de la commercialisation de l’appareil.

Autre hésitation, autre reculade, les équipes Mac avaient initialement pour objectif d’améliorer le MacBook cette année en lui ajoutant un second port USB type-C ainsi qu’un capteur d’empreintes digitales Touch ID. Sous la pression de la direction et de l’équipe marketing, il n’en a pas été question et le seul ajout à la gamme a été l’arrivée d’une version or rose.

Les équipes de développement derrière les Mac se sentent de plus en plus délaissées. Elles font face à la toute-puissance de la branche mobile, qui impose ses vues parfois en dépit du bon sens. Les départs se multiplieraient au sein de la branche : « plus d’une douzaine d’ingénieurs et de managers travaillant sur le hardware des Mac sont partis pour rejoindre d’autres équipes ou d’autres sociétés durant les derniers 18 mois » explique Bloomberg. Et pendant ce temps, Microsoft (avec le très beau Surface Book), Asus (ZenBook 3) et même Razer (Blade Stealth) sortent des ultrabook séduisants, performants et souvent plus adaptés aux besoins des utilisateurs.


Le Surface Book de Microsoft, nouveau concurrent haut de gamme des ordinateurs d’Apple

Une année 2017 sans surprise ?

Le journaliste de Bloomberg considère que cela ne va pas changer à court terme. Selon lui, Apple ne préparerait rien de franchement excitant pour l’année prochaine : un nouvel iMac dont les seules nouveautés se résumeraient à un nouveau GPU en provenance d’AMD et des ports USB Type-C et de nouveaux processeurs pour les MacBook et MacBook Pro. La fin d’un âge d’or des ordinateurs d’Apple ?

Source: Source