Yahoo confirme un piratage à 3 milliards de comptes en 2013

Sécurité

Par Elodie le

Le précédent chiffre de 1,5 milliard de comptes utilisateurs piratés était déjà abyssal, il vient de doubler pour atteindre 3 milliards, révèle Yahoo.

En fin d’année dernière, Yahoo confirmait le piratage d’1,5 milliard de comptes utilisateurs en 2013, contre les 500 millions précédemment annoncés. Noms, prénoms, adresses électroniques, numéro de téléphone, date de naissance, questions et réponses de sécurité chiffrées ou non ainsi que mots de passe hachés (avec l’algorithme MD5) des utilisateurs de Yahoo se retrouvaient dans la nature.

Aujourd’hui, Yahoo revient sur ce chiffre, ce sont en réalité 3 milliards de comptes qui ont été piratés, soit la totalité des comptes utilisateurs de la plateforme à l’époque.

La totalité des comptes utilisateurs de Yahoo en 2013

« À la suite de l’acquisition de Yahoo par Verizon, et durant son intégration, l’entreprise a récemment obtenu de nouveaux renseignements et croit désormais, après enquête menée avec l’aide d’experts scientifique, que tous les comptes utilisateurs de Yahoo ont été concernés par le vol d’août 2013 », révèle ainsi Oath (la filiale de Verizon réunissant AOL et Yahoo) dans un communiqué.

Autrement dit, si vous possédiez un compte Yahoo en 2013, vos données ont été compromises. Selon Yahoo les mots de passe et informations bancaires ne sont pas inclus dans le vol de données.

En 2016, l’affaire tombait au plus mal au moment où Yahoo tentait désespérément de conclure sa vente avec Verizon pour 4,4 milliards d’euros (4,8 milliards de dollars). À toute chose malheur est bon puisque le géant des télécommunications s’est vu accorder une ristourne de 350 millions de dollars. Mais cette mauvaise presse a eu raison de l’avenir de Marisa Mayer au sein de la nouvelle entité, Oath.

Déjà contestée en interne avant les révélations du piratage, elle a supporté la responsabilité de la mauvaise gestion de Yahoo dans cette affaire (sécurité et communication). L’ancienne CEO est tout de même partie de Yahoo avec 190 millions de dollars en poche, mais s’est vu priver de bonus.