Space X recycle ses fusées pour ravitailler l’ISS

Général

Par Elodie le

Lundi 2 avril, la firme américaine dirigée par le milliardaire Elon Musk a lancé une fusée et une capsule déjà utilisées auparavant pour ravitailler les spationautes de la Station Spatiale internationale (ISS).

Wikimedia Commons

Voiture électrique avec Tesla, énergies solaires avec Solar City, départ fracassant du conseil économique de Donald Trump pour sa décision de se retirer des Accords de Paris sur le climat, Elon Musk est converti à l’environnement depuis plusieurs années déjà, notamment au travers de sa fondation Inside Philanthropy.

Un activisme qui s’observe également du côté de Space X : « C’est la deuxième mission de ravitaillement pour la Nasa pour laquelle non seulement nous utilisons un lanceur déjà utilisé, mais aussi Dragon qui est déjà allée vers la Station spatiale internationale », a expliqué Jessica Jensen, la directrice de la mission Dragon.

Bientôt la norme

La fusée Falcon 9 et sa capsule non habitée Dragon avait déjà été utilisées auparavant, respectivement en août 2017 et en avril 2016. C’est en décembre dernier que Space X avait réutilisé pour la première fois une fusée et une capsule sur la même mission de ravitaillement. Mais c’est la 11e fois que Space X envoie une fusée déjà utilisée dans l’espace.

Désormais, cette nouveauté est appelée à devenir la norme, au delà des considération écologiques, la firme cherche à réduire le coût des missions spatiales.

« Ce qui est vraiment super là-dedans, c’est que c’est en train de devenir la norme », s’est donc félicitée Jessica Jensen.

La Falcon 9 partie à 16h30 de Cap Canaveral en Floride doit apporter quelque 2 600 kilos de nourriture et de matériel scientifique à bord de l’ISS, devant notamment servir à l’étude des tempêtes sur Terre. Toutefois, la fusée ne sera pas récupérée cette fois-ci, Space X préfère recueillir les données du voyage pendant sa chute et son atterrissage dans l’océan plutôt que de tenter une récupération complète.