Apple : un fournisseur de semiconducteurs obligé de fermer ses usines suite à une infection informatique

Général

Par Jules le

Le Taïwanais TSMC, le plus gros concepteur de semiconducteurs au monde, a été contraint de boucler plusieurs de ses usines ce week-end après avoir été touché par un virus informatique.  

Crédit : TSMC

Mauvaise nouvelle pour Apple, mais aussi pour Nvidia, Qualcomm ou AMD. Leur principal fournisseur de semiconducteurs, TSMC (Taiwan Semiconductor Manufacturing Co.), a connu ce week-end un sacré coup d’arrêt dans sa production de puces. En effet, Bloomberg rapporte que le fabricant a dû mettre à l’arrêt plusieurs de ses usines, suite à l’infection par un virus de « nombreuses machines-outils ».

Le site américain précise toutefois que le « degré d’infection » varie en fonction des usines. Si certaines chaînes de production ont été rouvertes rapidement, il a fallu attendre plus d’une journée pour les plus touchées.

Pas de hacker à l’horizon

Interrogée par Bloomberg, Lora Ho, directrice financière de TSMC a assuré que ce n’était pas la première fois que l’entreprise était la cible d’un virus, mais que jamais auparavant l’infection n’avait atteint la ligne de production. L’entreprise a souligné, après enquête, que ses usines n’avaient pas été la cible d’un pirate informatique.

En revanche, Lora Ho n’a pas précisé si les lignes de production touchées sont celles qui produisent les puces à destination des iPhone, et à quelle hauteur s’élèvent les pertes de cet arrêt partiel de production.

D’autant que ce coup dur survient au pire moment pour TSMC. En effet, bon nombre de ses clients espèrent sortir leurs produits d’ici l’automne prochain, et ont donc besoin rapidement des composants conçus par le fabricant taïwanais.