Selon l’ex-patron de Google, l’internet pourrait à terme se retrouver divisé en deux avec une moitié contrôlée par la Chine

Sécurité

Par Mathieu le

Pour Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google, il existe une forte probabilité qu’Internet change dans les années à venir.

Eric Schmidt Crédit Flickr JD Lasica

” Quelle est la chance que dans dix ou quinze ans nous ayons trois ou quatre réseaux Internet séparés ? » a demandé l’économiste Tyler Cowen à Eric Schmidt. La réponse ne s’est pas fait attendre :

« Je pense que le scénario le plus probable n’est pas un éclatement, mais une bifurcation vers un Internet mené par la Chine d’une part et vers un Internet non chinois mené par les USA d’autre part. La globalisation signifie que les Chinois ont également le droit de jouer. Je pense que nous allons vers un leadership fantastique des produits et services chinois. Il y a un vrai danger qu’ils soient contrôlés par un régime ou même censurés. »

Google bis

Des propos tenus dans un contexte très particulier. L’actuel patron de Google, Sundar Pichai, travaille en effet sur un projet “DragonFly”, qui vise à créer une version censurée de son moteur de recherche pour revenir sur le marché chinois.

Dès qu’ils ont appris que le PDG travaillait sur une telle solution, plusieurs employés de la société ont signé une pétition et envoyé une lettre appelant Google et Sundar Pichai à être plus transparents et à prendre davantage en compte les enjeux éthiques de leur travail.

Source: CNBC