Game of Thrones : le script de l’épisode final révèle quelques détails intéressants

Série

Par Antoine le

Le script de l’épisode final de Game of Thrones vient d’être publié par l’Académie des Arts Télévisuels. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on comprend déjà mieux le résultat final.

ATTENTION : CET ARTICLE CONTIENT DES SPOILERS TRÈS IMPORTANTS SUR LA DERNIER SAISON DE GAME OF THRONES

L’épisode final de Game of Thrones n’en finit plus de faire jaser, plusieurs mois après sa sortie. “Raté”, “bâclé”, “complètement gâché”, il a subi toutes les critiques possibles et imaginables. Si l’ire du public semble être légèrement retombée, cela ne change rien au fait que ce dernier épisode soit devenu une référence en termes de fin précipitée. Récemment la série a fait le plein de récompenses avec sa véritable razzia aux Emmy’s plus tôt ce mois ci, l’Académie des Arts Télévisuels et des Sciences a publié le script du dernier épisode tel qu’écrit par David Benioff et D.B. Weiss. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette lecture en dit long sur le processus qui a fait de cet épisode ce qu’il a été.

Ce qui est intéressant, ce n’est pas les dialogues. La majorité d’un script n’est pas constituée des répliques: il comporte un grand nombre d’annotations, de directives censées fournir aux acteurs des détails sur les mouvements à effectuer, les expressions à travailler et l’attitude à avoir. Et dans le cas qui nous intéresse, certaines sont particulièrement savoureuses.

Les didascalies de la discorde

On apprend ainsi que le ton de ces didascalies relevait plus des montagnes russes que de la ligne droite parfaitement cohérente. Ici, on a deux extraits du même script : l’un fait référence de façon très explicite à Hiroshima tandis que le second demande à Jon et Sansa de se regarder “comme s’ils avaient tous les deux raté leur examen de géographie”.

© National Academy of Television Arts & Science
© National Academy of Television Arts & Sciences

Mais toutes ne sont pas aussi incohérentes, et certaines offrent même quelques détails intéressants. Exemple avec cette fameuse scène où Drogon transforme le trône de fer en une vulgaire flaque de ferraille fondue, avant d’emporter au loin la dépouille de sa maîtresse tout juste poignardée.

© National Academy of Television Arts & Sciences

Mais d’après le script, le pauvre dragon désormais orphelin ne visait pas du tout le trône : il aurait simplement craché ses flammes au hasard, rongé par la colère et la tristesse, et le trône aurait été un simple dégât collatéral. De quoi couper court à toutes les spéculations qui supposaient que le dragon avait intentionnellement détruit l’objet symboliquement responsable de la mort de sa Mhysa adorée.

Adieu, la belle symbolique cohérente et émouvante qu’y ont vu la grande majorité des fans. Pour les plus motivés qui souhaiteraient trouver d’autres pépites, l’intégralité du script est disponible sur le site de l’Académie.

Source: Gizmodo