The Onania Club : Malaise et masturbation pour le prochain film du créateur de The Human Centipede

Cinéma

Par Amandine Jonniaux le

Quatre ans après la trilogie The Human Centipede, Tom Six revient au cinéma avec un nouveau long-métrage sur un groupe de femmes puissantes à l’esprit un poil tordu. 

Crédits Six Entertainment

Si vous avez déjà ri du malheur des autres, ce n’est sans doute rien à côté des personnages de The Onania Club, le nouveau film déjanté et particulièrement trash du créateur de The Human Centipede. Dans le nouveau long-métrage du réalisateur néerlandais Tom Six, on découvre l’histoire d’Hanna, une jeune mère de famille à la vie bien rangée, mais inintéressante, qui se découvre une soudaine excitation sexuelle aussi irrépressible que morbide pour le malheur des autres. Après une rencontre avec un groupe de femmes influentes de Los Angeles baptisé The Onania Club, la jeune femme découvre les dessous du Schadenfreude, ce sentiment peu glorieux et inavouable théorisé par Schopenhauer au XVIIIe siècle, et qui consiste à se réjouir de la misère des autres rappelle IndieWire. Face à cette dévorante (et malsaine) passion commune, les personnages vont peu à peu s’enliser dans l’horreur, et côtoyer une misère de moins en moins soutenable afin de satisfaire leurs fantasmes. 

Si cette bande-annonce n’a pas suffi à vous traumatiser, The Onania Club devrait sortir d’ici la fin de l’année 2019. Le film est décrit par Tom Six comme “l’une des expériences les plus infâmes et les plus inhumaines de tous les temps”, autant vous dire que venant du créateur de The Human Centipede, il y a de quoi s’inquiéter. Avec Jessica Morris, Darey DeMoss, Deborah Twiss, Karen Strassman, Flo Lawrence et Ad Van Kempen au casting, la nouvelle création du cinéaste nous offre un casting presque exclusivement féminin, qui espère s’imposer comme une satire trash et insupportable de notre société occidentale. Le résultat ne s’annonce pas particulièrement réussi, mais The Onania Club a au moins le mérite de faire parler de lui.