Les radios françaises se lancent dans le streaming musical avec une plateforme commune

Audio

Par Felix Gouty le

Comme les chaînes de télévision avec la future plateforme Salto, plusieurs grandes radios françaises s’allient aujourd’hui pour fonder une plateforme commune de streaming audio. Elle devrait être gratuitement disponible en 2021.

Crédits : Pexels / Pixabay.

Spotify, Deezer, Apple, Google et même Netflix : tous se lancent corps et âme dans le développement du streaming musical et des podcasts. Comme souvent, l’industrie audiovisuelle française ne l’entend pas vraiment de cette oreille. A l’instar de Salto, la plateforme SVOD commune des chaînes des groupes TF1, M6 et France Télévisions à venir en automne prochain, les radios françaises s’allient pour combattre le secteur privé. D’après les informations du journal Le Point, elles se préparent au lancement d’une plateforme et d’une application communes de streaming audio pour janvier 2021. Deux tiers des auditeurs français écoutent actuellement les radios qui constituent cette alliance : Radio France (France Info, France Inter, France Culture, etc), Lagardère News (Europe 1, Virgin Radio et RFM), Les Indés Radios (Oui FM, Latina, Voltage, etc) ainsi que le Groupe M6 (RTL, RTL2, Fun Radio). La cohorte est en cours de discussion pour inclure NRJ, Skyrock ou encore Radio Nova. Elle attendrait aussi que les mouvements socio-professionnels se calment chez NextRadioTV (filiale d’Altice, notamment propriétaire de la chaîne BFM TV) avant d’y inclure RMC. « Tout le monde a sa place dans le dispositif », promet Jean-Eric Valli, président des Indés Radios et porteur du projet.

L’idée de cette « interface digitale simple et gratuite permettant d’écouter l’ensemble des programmes radio et des contenus audio sur les différents appareils numériques » est, comme le souligne Le Point, de reprendre la main sur les données des utilisateurs, connaître en temps réel les attentes des auditeurs comme le font Spotify ou Netflix. « Auparavant, l’écoute digitale de la radio tournait autour de 5-10 % du total, mais la crise sanitaire et le confinement ont accéléré le mouvement, explique le futur président de la plateforme commune. Aujourd’hui, l’écoute digitale avoisine 15 %. » Si les émissions radios sont aujourd’hui toutes diffusées en podcast sur le web et sur application, cette numérisation du contenu est gérée par des agrégateurs. Les radios françaises n’ont pas la main sur leurs données. « On ne peut pas être spectateurs de la distribution et laisser les agrégateurs le faire à notre place, s’exclame Jean-Eric Valli au Point. Il faut reprendre la main sur notre distribution. Il y a trop d’enjeux. »

Promo
YOTTO Microphone à...
326 Commentaires
YOTTO Microphone à...
  • Brancher et utiliser: Êtes-vous toujours gêné par le réglage compliqué du microphone?...
  • Né pour être professionnel: rien de moins que les microphones professionnels. Équipé du...
  • Concentrez-vous sur le son: adopte un motif polaire cardioïde minimise le bruit de...
  • Achat tout-en-un: ne vous embêtez plus en choisissant différents accessoires compatibles avec...
Source: Le Point