Dyson investit dans les batteries, la robotique, l’intelligence artificielle et dans la connectivité

Business

Par Olivier le

Dyson veut aller au-delà des aspirateurs et de l’électroménager, que le constructeur anglais a largement contribué à transformer en profondeur. L’entreprise veut maintenant s’attaquer à d’autres secteurs et met le paquet pour y parvenir.

Crédit : Dyson
Crédit : Dyson

Dyson a dévoilé un énorme plan d’investissement de 2,75 milliards qui va financer le développement de nouvelles technologies durant les cinq prochaines années. Au Royaume-Uni, le cœur de la recherche de Dyson, mais aussi à Singapour et aux Philippines, où l’entreprise exerce des activités, cet argent va renforcer les capacités R&D et de production du groupe.

Investissements tous azimuts

Cet investissement va servir au développement de technologies de robotique, de moteurs de nouvelle génération, de produits intelligents, d’intelligence artificielle, de connectivité et de science des matériaux. Un des principaux objectifs est d’opérer la commercialisation de nouvelles batteries à semi-conducteurs. Un domaine dans lequel Dyson a une longueur d’avance avec son véhicule électrique, un projet qui a finalement avorté alors que le groupe était à deux doigts de le lancer.

Ces batteries promettent un stockage de l’énergie « plus sûr, plus propre, plus durable et plus efficace » par rapport aux batteries actuelles, assure Dyson dans son communiqué. « Il est temps d’investir dans de nouvelles technologies telles que le stockage de l’énergie, la robotique et les logiciels permettant d’améliorer la performance et la durabilité de nos produits au profit des clients Dyson », explique Roland Krueger, le PDG de Dyson.

Par conséquent, le groupe recherche d’abord et avant tout des profils et de la matière grise. Aux Philippines, Dyson va créer un nouveau centre de logiciels qui renforcera l’usine PAM de Calamba, où sont fabriqués les moteurs numériques des produits de l’entreprise. À Singapour, le nouveau siège social va s’accompagner d’un centre de fabrication avancée et de l’expansion des installations R&D.

Enfin, au Royaume-Uni où les campus de Dyson emploient 4.000 personnes, l’entreprise va amplifier ses travaux de recherche dans des domaines d’étude tels que les produits favorisant un environnement intérieur sain et durable et le bien-être.