Dossier

[Chronique] Qu’est-ce qui rend Deadpool si spécial ? Sa capacité à briser le 4ème mur

Chronique

Par Feel le

Si je vous dis Deadpool, ça vous dit vaguement quelque chose ? C’est un super héros un peu obscur de l’univers Marvel, dont on parle assez peu aujourd’hui, c’est vrai… Hum. Bon, OK. C’est vrai qu’on vous en a parlé pas mal, depuis la sortie du film dans les salles (notre critique, en passant). Et qu’un peu comme pour Star Wars, certains lecteurs ont pu friser l’indigestion. À ces lecteurs, je préconiserai un Spasfon, et d’arrêter de bouffer n’importe quoi. Une alimentation saine est la clé d’une vie saine. Et oui, je sais très bien que c’est pas le sujet.

deadpool

D’autres pensent peut-être qu’on a déjà tout dit et qu’il devient difficile de trouver un truc à ajouter sur Deadpool, alors qu’en fait il reste un sujet à aborder, et non des moindres : sa capacité à briser le quatrième mur.

Non, Deadpool ne fait pas partie de l’équipe de Valérie Damidot, ça n’a rien à voir, et c’est débile, comme question. Le quatrième mur est en fait ce qui sépare les œuvres de fiction de la réalité. Les pages d’un comic book ou d’un livre (vous savez, ces genre de comics sans aucun dessin), l’écran de cinéma, etc. Ce terme a trouvé naissance au théâtre, et nous vient d’un philosophe et dramaturge français, Denis Diderot (le mec il a un nom de super héros, je suis sûr que c’est pas une coïncidence).

Une des règles fondamentales de toute œuvre de fiction, c’est qu’on ne doit pas avoir de contact avec ce mur et encore moins avec ce qui se trouve de l’autre côté. C’est par exemple pour ça qu’en cinema, on dit aux acteurs de ne jamais regarder la caméra. Regarder la caméra revient à regarder à travers le 4è mur, et s’adresser au spectateur/lecteur derrière ce mur s’appelle « briser le 4ème mur ». Alors bien sûr, il existe tout un tas d’œuvres qui font ça plus ou moins bien. Citons par exemple la série Sauvés par le gong, ou l’excellent film Jersey Boys.

L’ami Wade? Ah ben lui, c’est un spécialiste.

02