Test

Test Flash : Alcatel OT-980

Android

Par Rédacteur Invité le

Au rayon de la téléphonie mobile, il y a des marques pourtant pionnières dans le domaine qui auront vu leur cote baisser en flèche en quelques années seulement. Alcatel en fait indéniablement partie. Pourtant, si le constructeur s’illustre ces derniers temps en proposant des téléphones d’entrée de gamme aux fonctionnalités certes réduites, mais simple d’accès, il a tenté il y a peu de proposer un smartphone basé sous Android, l’OT-980.

IMG_0580

Design



Assez imposant, cet OT-980 embrasse le format du slider, c’est à dire qu’il embarque sous son écran tactile résistif QVGA 2.8″ (résolution 240×320 pixels et 262 144 couleurs) un clavier AZERTY coulissant offrant de petites touches il faut le dire assez difficiles d’accès pour peu que vous ayez de gros doigts. A côté de ça, on reste dans le classique : sa coque plastique lui confère un aspect plutôt solide, et il offre en plus des classiques touches communes à tous les mobiles basés sous Android des prises microUSB et jack 3.5mm. Le minimum, rejoint par un slot microSD placé à quelques millimètres de sa batterie.

Ergonomie



Heureusement, cet OT-980 est équipé d’Android dans sa version 2.1. Ce qui lui permet, malgré son écran de petite taille (2.8″, c’est honorable, mais rapidement pénalisant lorsqu’on passe du côté résistif, surtout si vous désirez vous servir de votre smartphone pour vérifier vos mails, vos comptes Facebook, Twitter, tout en surfant sur le web plusieurs fois par jour) d’offrir une interface plaisante, et qui a déjà fait ses preuves à maintes reprises. Évidemment, le Marketplace Android est intégré de base à l’OS, et vous permet en 2 coups de cuillère à pot de lui injecter quelques applications tierces de votre choix, démultipliant ses fonctions ! Mais le mobile se place comme un appareil d’entrée de gamme, et c’est vraiment un critère à garder en tête si vous aviez pour idée de l’acquérir. Ainsi, dites vous que son écran QVGA peine à offrir un affichage net, de même que son processeur Qualcomm MSM 7227 cadencé à 600MHz aura du mal à suivre si vous le violentez trop. Ensuite, ses 70Mo de mémoire interne vous obligeront à investir directement dans une carte microSD. Enfin, c’est tout de même à noter (même si ça semble évident), mais il offre les 3G, WiFi, Bluetooth 2.1, A-GPS, boussole, accéléromètre ainsi qu’un capteur 2 megapixels.

Utilisation



Pour en revenir toujours au même point, il faut garder en tête que ce mobile est à classer dans les mobiles d’entrée de gamme. Vendu 200€ nu, il en offre pour le prix de son argent, comme dirait l’autre. Ainsi, si vous êtes un habitué des smartphones, vous aurez sans doute bien du mal à vous faire à son écran résistif souvent capricieux et imprécis dans sa gestion du tactile. La patience est de mise lorsque vous naviguez dans les menus, et cet OT-980 n’offre pas franchement ce qu’on pourrait appeler une expérience optimale lors des sessions de surf sur le web, de même qu’il se révèlera pénible de tenter de taper du texte en passant outre son clavier physique. Le clavier virtuel implanté à l’écran est pour ainsi dire inutilisable dans son format portrait. Et si c’est un peu mieux en paysage, ça reste un peu trop mou. Pour ne rien arranger, il peine à briller question autonomie, et Android semble lui ponctionner ses ressources batterie un peu trop rapidement à mon goût (c’en est d’ailleurs problématique dans le cas où vous l’utilisez tout une journée sans avoir votre chargeur à portée de main…)

En bref



Un smartphone d’entrée de gamme, c’est ni plus ni moins ce que propose Alcatel avec cet OT-980 finalement assez court sur pattes, et rapidement frustrant. Frustrant dans le sens où la version 2.1 d’Android est assez complète pour offrir une expérience poussée, malheureusement bridée par les caractéristiques de l’appareil. Difficile de vous le conseiller donc, surtout en partant du principe que la concurrence offre bien mieux à des prix équivalents (consultez l’entrée de gamme chez HTC, par exemple…)

Au rayon de la téléphonie mobile, il y a des marques pourtant pionnières dans le domaine qui auront vu leur cote baisser en flèche en quelques années seulement. Alcatel en fait indéniablement partie. Pourtant, si le constructeur s’illustre ces derniers temps en proposant des téléphones d’entrée de gamme aux fonctionnalités certes réduites, mais simple d’accès, il a tenté il y a peu de proposer un smartphone basé sous Android, l’OT-980.

IMG_0580

Design



Assez imposant, cet OT-980 embrasse le format du slider, c’est à dire qu’il embarque sous son écran tactile résistif QVGA 2.8″ (résolution 240×320 pixels et 262 144 couleurs) un clavier AZERTY coulissant offrant de petites touches il faut le dire assez difficiles d’accès pour peu que vous ayez de gros doigts. A côté de ça, on reste dans le classique : sa coque plastique lui confère un aspect plutôt solide, et il offre en plus des classiques touches communes à tous les mobiles basés sous Android des prises microUSB et jack 3.5mm. Le minimum, rejoint par un slot microSD placé à quelques millimètres de sa batterie.

Ergonomie



Heureusement, cet OT-980 est équipé d’Android dans sa version 2.1. Ce qui lui permet, malgré son écran de petite taille (2.8″, c’est honorable, mais rapidement pénalisant lorsqu’on passe du côté résistif, surtout si vous désirez vous servir de votre smartphone pour vérifier vos mails, vos comptes Facebook, Twitter, tout en surfant sur le web plusieurs fois par jour) d’offrir une interface plaisante, et qui a déjà fait ses preuves à maintes reprises. Évidemment, le Marketplace Android est intégré de base à l’OS, et vous permet en 2 coups de cuillère à pot de lui injecter quelques applications tierces de votre choix, démultipliant ses fonctions ! Mais le mobile se place comme un appareil d’entrée de gamme, et c’est vraiment un critère à garder en tête si vous aviez pour idée de l’acquérir. Ainsi, dites vous que son écran QVGA peine à offrir un affichage net, de même que son processeur Qualcomm MSM 7227 cadencé à 600MHz aura du mal à suivre si vous le violentez trop. Ensuite, ses 70Mo de mémoire interne vous obligeront à investir directement dans une carte microSD. Enfin, c’est tout de même à noter (même si ça semble évident), mais il offre les 3G, WiFi, Bluetooth 2.1, A-GPS, boussole, accéléromètre ainsi qu’un capteur 2 megapixels.

Utilisation



Pour en revenir toujours au même point, il faut garder en tête que ce mobile est à classer dans les mobiles d’entrée de gamme. Vendu 200€ nu, il en offre pour le prix de son argent, comme dirait l’autre. Ainsi, si vous êtes un habitué des smartphones, vous aurez sans doute bien du mal à vous faire à son écran résistif souvent capricieux et imprécis dans sa gestion du tactile. La patience est de mise lorsque vous naviguez dans les menus, et cet OT-980 n’offre pas franchement ce qu’on pourrait appeler une expérience optimale lors des sessions de surf sur le web, de même qu’il se révèlera pénible de tenter de taper du texte en passant outre son clavier physique. Le clavier virtuel implanté à l’écran est pour ainsi dire inutilisable dans son format portrait. Et si c’est un peu mieux en paysage, ça reste un peu trop mou. Pour ne rien arranger, il peine à briller question autonomie, et Android semble lui ponctionner ses ressources batterie un peu trop rapidement à mon goût (c’en est d’ailleurs problématique dans le cas où vous l’utilisez tout une journée sans avoir votre chargeur à portée de main…)

En bref



Un smartphone d’entrée de gamme, c’est ni plus ni moins ce que propose Alcatel avec cet OT-980 finalement assez court sur pattes, et rapidement frustrant. Frustrant dans le sens où la version 2.1 d’Android est assez complète pour offrir une expérience poussée, malheureusement bridée par les caractéristiques de l’appareil. Difficile de vous le conseiller donc, surtout en partant du principe que la concurrence offre bien mieux à des prix équivalents (consultez l’entrée de gamme chez HTC, par exemple…)