Test

Test : DJ Hero 2

Par Rédacteur Invité le

Si DJ Hero avait su l’an passé donner un coup de fouet au genre du jeu musical, on avait toutefois réussi à placer quelques critiques sur ce premier essai, efficace, mais au potentiel qu’on sentait pas encore tout à fait développé. Ça tombe bien, FreeStyle Games semble l’avoir compris…

dj-hero-2-xbox-360-002

Autant vous le dire d’entrée : le ticket d’entrée pour DJ Hero 2 n’est pas franchement donné pour quiconque ne dispose pas déjà de la platine du premier épisode. Comptez ainsi 110€ pour la version dite « Soirée » renfermant une platine, le jeu accompagné par une copie de son prédécesseur (carrément) et 180€ pour l ‘édition « Platine », que nous avons reçue pour test, et qui renferme 2 platines cette fois dotée d’une finition dorée et du sceau Renegade, un micro et les 2 volets de DJ Hero. Royal. Bref, inutile de préciser que cette édition sera indispensable pour ceux souhaitant sortir le jeu en soirée et pousser la « chansonnette » si je puis dire (même si dans l’absolu, n’importe quel micro USB fonctionnera avec le jeu). Car l’une des principales nouveautés de ce second opus se trouve dans la possibilité de chanter tout pendant que vos amis mixent. Rien de révolutionnaire, pour une simple et bonne raison : les mixes implantés au jeu n’ont pas grand chose à voir avec les versions originales des morceaux, et à moins d’avoir retourné le jeu 3 ou 4 fois, impossible d’anticiper correctement les paroles des mixes en question. Après, pour éluder rapidement la question des modes de jeu présents, sachez qu’on retrouve une carrière cette fois plus ou moins calquée sur celles proposées au sein des Guitar Hero (plus linéaire donc, mais pour autant efficace dans sa construction), un mode solo permettant de vous essayer à des morceaux « à l’unité », des mixes prédéfinis, mais aussi du multi en local et en ligne. Question multi, sachez simplement qu’on reste quelque peu sur notre faim, dans le sens où le seul mode qui vaille véritablement la chandelle est celui vous permettant de bloquer le mix de votre adversaire en effectuant à un moment donné un « rewind » (vous placez un grand coup de scratch sur votre platine pour lui faire effectuer plusieurs tours, jouissif, tout simplement). Mais sinon…

Mais là n’est pas le plus important. Ce qui nous intéresse vraiment, c’est plutôt comment FreeStyle Games a fait évoluer le gameplay de cette suite. Globalement, comme je vous le disais plus haut, le gameplay du jeu, sans avoir été complètement modifié, a subit de nombreuses petites retouches qui l’améliorent grandement. Ainsi, les développeurs vous permettent vraiment de vous faire plaisir lors des nombreuses phases de freestyle (même si une certaine logique sera requise, puisqu’il vous sera demandé de rester cohérent en jouant avec le crossfader, permettant de passer d’une piste à l’autre), mais demandent aussi une grande précision en ajoutant cette fois des scratchs « maintenus », qu’il faudra terminer sans déborder, afin de ne pas voir son multiplicateur de points revenir à zéro… Là ou c’est franchement intéressant, c’est qu’une fois le concept assimilé, on s’étonne à tripoter les boutons de la platine de manière presque naturelle. Reste qu’en plus de ça, DJ Hero 2 compile 108 titres intégrés à 80 mash-ups, souvent efficaces (même si on sent un certain potentiel gâché pour certains, mal exploités, et qui ne décollent jamais…), et qui pourront dans tous les cas être rejoints par de nouveaux mixes qui en toute logique seront ajoutés de manière ponctuelle au sein de la boutique du jeu. Enfin, pour en revenir aux morceaux inclus de base au jeu, sachez qu’on retrouve aussi bien du Lady Gaga que du 2 Pac, en passant par du David Guetta ou du Soulja Boy. Du bon gros son qui a certes déjà tourné de nombreuses fois sur les ondes, mais qui sied totalement au jeu.

Pour peu que les jeux musicaux soient votre dada, impossible de passer à côté de ce DJ Hero 2, efficace comme jamais grâce à un gameplay sublimé par des retouches bien pensées et par une playlist du tonnerre qui devrait souvent vous faire dodeliner de la tête… Reste que son prix assez élevé dans sa version Platine pourra être un frein, mais l’édition en elle même est plus qu’intéressante, dans le sens où elle compile les 2 volets du jeu. Bref, ce n’est pas qu’on vous pousserais à la dépense, mais presque…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Des mixes efficaces
Un gameplay encore plus soigné

Les –
L’arrivée d’une partie chant anecdotique
Quelques mixes un peu mous…

Si DJ Hero avait su l’an passé donner un coup de fouet au genre du jeu musical, on avait toutefois réussi à placer quelques critiques sur ce premier essai, efficace, mais au potentiel qu’on sentait pas encore tout à fait développé. Ça tombe bien, FreeStyle Games semble l’avoir compris…

dj-hero-2-xbox-360-002

Autant vous le dire d’entrée : le ticket d’entrée pour DJ Hero 2 n’est pas franchement donné pour quiconque ne dispose pas déjà de la platine du premier épisode. Comptez ainsi 110€ pour la version dite « Soirée » renfermant une platine, le jeu accompagné par une copie de son prédécesseur (carrément) et 180€ pour l ‘édition « Platine », que nous avons reçue pour test, et qui renferme 2 platines cette fois dotée d’une finition dorée et du sceau Renegade, un micro et les 2 volets de DJ Hero. Royal. Bref, inutile de préciser que cette édition sera indispensable pour ceux souhaitant sortir le jeu en soirée et pousser la « chansonnette » si je puis dire (même si dans l’absolu, n’importe quel micro USB fonctionnera avec le jeu). Car l’une des principales nouveautés de ce second opus se trouve dans la possibilité de chanter tout pendant que vos amis mixent. Rien de révolutionnaire, pour une simple et bonne raison : les mixes implantés au jeu n’ont pas grand chose à voir avec les versions originales des morceaux, et à moins d’avoir retourné le jeu 3 ou 4 fois, impossible d’anticiper correctement les paroles des mixes en question. Après, pour éluder rapidement la question des modes de jeu présents, sachez qu’on retrouve une carrière cette fois plus ou moins calquée sur celles proposées au sein des Guitar Hero (plus linéaire donc, mais pour autant efficace dans sa construction), un mode solo permettant de vous essayer à des morceaux « à l’unité », des mixes prédéfinis, mais aussi du multi en local et en ligne. Question multi, sachez simplement qu’on reste quelque peu sur notre faim, dans le sens où le seul mode qui vaille véritablement la chandelle est celui vous permettant de bloquer le mix de votre adversaire en effectuant à un moment donné un « rewind » (vous placez un grand coup de scratch sur votre platine pour lui faire effectuer plusieurs tours, jouissif, tout simplement). Mais sinon…

Mais là n’est pas le plus important. Ce qui nous intéresse vraiment, c’est plutôt comment FreeStyle Games a fait évoluer le gameplay de cette suite. Globalement, comme je vous le disais plus haut, le gameplay du jeu, sans avoir été complètement modifié, a subit de nombreuses petites retouches qui l’améliorent grandement. Ainsi, les développeurs vous permettent vraiment de vous faire plaisir lors des nombreuses phases de freestyle (même si une certaine logique sera requise, puisqu’il vous sera demandé de rester cohérent en jouant avec le crossfader, permettant de passer d’une piste à l’autre), mais demandent aussi une grande précision en ajoutant cette fois des scratchs « maintenus », qu’il faudra terminer sans déborder, afin de ne pas voir son multiplicateur de points revenir à zéro… Là ou c’est franchement intéressant, c’est qu’une fois le concept assimilé, on s’étonne à tripoter les boutons de la platine de manière presque naturelle. Reste qu’en plus de ça, DJ Hero 2 compile 108 titres intégrés à 80 mash-ups, souvent efficaces (même si on sent un certain potentiel gâché pour certains, mal exploités, et qui ne décollent jamais…), et qui pourront dans tous les cas être rejoints par de nouveaux mixes qui en toute logique seront ajoutés de manière ponctuelle au sein de la boutique du jeu. Enfin, pour en revenir aux morceaux inclus de base au jeu, sachez qu’on retrouve aussi bien du Lady Gaga que du 2 Pac, en passant par du David Guetta ou du Soulja Boy. Du bon gros son qui a certes déjà tourné de nombreuses fois sur les ondes, mais qui sied totalement au jeu.

Pour peu que les jeux musicaux soient votre dada, impossible de passer à côté de ce DJ Hero 2, efficace comme jamais grâce à un gameplay sublimé par des retouches bien pensées et par une playlist du tonnerre qui devrait souvent vous faire dodeliner de la tête… Reste que son prix assez élevé dans sa version Platine pourra être un frein, mais l’édition en elle même est plus qu’intéressante, dans le sens où elle compile les 2 volets du jeu. Bref, ce n’est pas qu’on vous pousserais à la dépense, mais presque…

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +
Des mixes efficaces
Un gameplay encore plus soigné

Les –
L’arrivée d’une partie chant anecdotique
Quelques mixes un peu mous…