Test

Test express : l’Archos Diamond Alpha est-il capable de résister à la concurrence des autres smartphones à moins de 400 euros ?

Notre avis
6 / 10
Smartphone

Par Gaël Weiss le

2017 aura au moins été une révolution pour un constructeur de smartphone : la marque Nubia est enfin arrivée en France. C’est en effet par l’intermédiaire d’Archos que la marque chinoise, filiale de ZTE, a pu se lancer dans l’hexagone. L’Archos Diamond Alpha est le premier d’entre eux. Il s’agit en fait d’un ZTE Nubia Z17 Mini « rebrandé », un appareil doté d’une fiche technique de milieu de gamme solide et qui vient tenter de se faire une place sur le marché très concurrentiel des smartphones à moins de 400 euros.

L’Archos Diamond Alpha (ou Alpha Plus, dans la version que nous avons testée), se présente comme un nouveau smartphone qui vise le rapport qualité-puissance-prix. Vendu entre 350 (pour la version de base avec 64 / 4 Go) et 399 euros (pour la version 128 / 6 Go), il a l’ambition de venir concurrencer des Honor 9 et autre OnePlus 5 avec un design léché, une fiche technique honorable et un appareil photo ambitieux. Voici sa fiche technique :

NomArchos Diamond Alpha
Taille de l'écran5,2 pouces
Définition de l'écran1920 x 1080 pixels
Type d'écran IPS LCD
SoCQualcomm Snapdragon 652
Mémoire vive4 ou 6 Go
Mémoire interne64 ou 128 Go
Batterie2950 mAh
Appareil photo dorsalDouble APN de 13 mégapixels couleur et monochrome
Appareil photo frontal16 mégapixels
Version d'AndroidAndroid 6.0.1 Marshmallow
Dimensions146,7 × 72,5 × 7,5 mm
Poids155 grammes
Capteur d'empreintes digitalesOui, à l'arrière
Connectique1 × port USB Type-C
802.11 a/b/g/n/ac
Bluetooth 4.2
Port Jack 3,5 mm
NFCOui
Prix initial de vente349 ou 399 euros

Un design soigné

Le design, c’est indéniablement le point fort de ce téléphone. S’il s’inspire très nettement de l’iPhone 7, sa coque en métal unibody légèrement bombée et striée est très élégante. Le double capteur photo, placé dans la partie supérieure gauche de l’appareil ne dépasse pratiquement pas de l’appareil et Nubia a eu la bonne idée de le cercler avec une petite bague rouge, ce qui lui confère un certain cachet.

La prise en main du téléphone est excellente. Le toucher métallique est premium, l’écran 2,5 D ne coupe pas les doigts. Le capteur d’empreintes digitales, placé à l’arrière, tombe naturellement sous l’index. C’est tout simplement un beau téléphone. Le seul petit reproche que je lui adresserai provient du placement des boutons de réglage du volume qui aurait gagné en praticité à être placé sur la tranche droite.

Notons également que l’Archos Diamond Alpha dispose d’un port USB Type-C et que le port jack est placé sur la tranche supérieure de l’appareil.

Un écran qui manque un peu de pêche

La façade avant est d’une grande sobriété. Nubia oblige, les touches de navigation Android sont sous l’écran et ne sont pas explicites : on trouve simplement un rond rouge qui s’allume joliment lorsqu’on démarre le téléphone et deux points qui font office de mode multitâche et de retour en arrière.

L’écran en lui-même est un écran de 5,2 pouces de type IPS LCD et de définition Full HD. Un écran assez perfectible. Non seulement sa luminosité est faiblarde, mais en plus ses angles de vision sont douteux. En soi, les couleurs et le contraste de cet écran ne sont pas mauvais. Mais même avec la barre de luminosité poussée au maximum, on a souvent du mal à lire ce qui affiché à l’écran. Passe encore quand on est en intérieur, mais c’est souvent l’enfer lorsque l’on est dehors sous un grand soleil. Conséquence logique, dès que l’on penche un peu l’écran de biais, cette lisibilité s’amenuise encore un peu plus.

Interface et performance : peut mieux faire

Si l’aspect extérieur de cet Archos Dialmond Alpha est plutôt réussi, niveau interface c’est un peu la cata. C’est Nubia UI en version 4.0 et Android 6.0 Marshmallow qui animent ici le téléphone. L’absence de tiroir d’applications n’est pas vraiment choquante, c’est devenu courant avec l’arrivée des smartphones chinois. Mais les boutons de navigation placés sous l’écran ont un comportement vraiment obscur qui n’est jamais réellement expliqué dans les paramètres du téléphone. Autre point négatif : la traduction française est très approximative. Entre ce mystérieux menu « caractéristique », la possibilité d’activer « l’écran vide » ou de comprendre ce qu’est la « lumière de respiration », il faut parfois avoir de l’instinct pour deviner de quoi il en retourne.

Quant aux performances, il n’y a pas grand-chose à redire. Le Snapdragon 652 et les 6 Go de RAM présents dans notre version n’ont eu aucun mal à faire tourner Hearthstone pendant un quart d’heure. En revanche, le jeu a fait rapidement chauffer le téléphone. Sans être brûlant, la prise en main de l’appareil était assez désagréable après cette petite session de jeu. Dernier (bon) point, avec ses 64 ou 128 Go d’espace de stockage et son port micro-SD, il y a largement de quoi faire.

Un appareil photo correct, sans plus

L’Archos Diamond Plus dispose d’un double capteur photo de 13 MP, l’un RGB et l’autre en noir et blanc. Il s’agit d’un appareil photo correct, sans plus. Si le niveau de détail est honorable, les couleurs manquent cruellement de contraste pour être vraiment convaincantes. En mode automatique, on a souvent l’impression que le monde est beaucoup plus blanc et moins nuancé qu’en réalité. En cause, la gestion globale de la luminosité. Sous le ciel de gris de Paris du mois d’octobre, l’appareil photo a du mal à trouver le bon équilibre.

[twentytwenty]


[/twentytwenty]

À gauche, une photo prise avec l’Archos Diamond Alpha. À droite la même photo prise avec un Galaxy S7. Le traitement des couleurs est beaucoup plus fade avec le téléphone d’Archos.

Le mode noir et blanc est vraiment anecdotique. Lui aussi manque de contraste et les clichés ont tendance à afficher des ciels ou des lumières brûlées.

Notre avis

L’Archos Diamond Alpha est un beau smartphone, c’est indéniable. Avec sa coque en métal et ses lignes qui rappellent l’iPhone, son design est de loin son meilleur atout. Dommage que l’interface soit aussi mal traduite et souvent fouillie et que son appareil soit un bon cran en dessous de la concurrence. Un appareil à considérer si vous ne désirez pas acheter un Honor 9 ou un OnePlus 5 parce qu’ils sont vendus uniquement en ligne, mais qui souffre de trop de défauts pour les dépasser.

6 / 10

Une réponse à “Test express : l’Archos Diamond Alpha est-il capable de résister à la concurrence des autres smartphones à moins de 400 euros ?”

  1. Cet article est un test ? Non !
    Du très grand vite fait alors que vous vous êtes appliqués pour le dernier de chez Apple !
    Sinon la dernière table de chez ikea est sympa ou je dois prendre le cendrier ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *