Comme vous le savez maintenant, c’est le 27 janvier dernier qu’Apple a lancé son iPad, nouvelle tablette multimédia se plaçant entre l’iPhone/iPod touch et le MacBook. Avec un écran LED de 9,7″ et un processeur maison, l’Apple A4 de type ARM. La firme de Cupertino adresse un nouveau segment et se positionne sur ce marché qu’ambitionne les smartbooks comprenant à la fois les tablettes internet de 5″ et plus ainsi que les ordinateurs de type netbook ultra-légers avec un processeur de type Qualcomm Snapdragon par exemple.

L’iPad fait donc partie de cette gamme d’appareils connectés permettant de faire du multimédia et éventuellement de la bureautique de base mais dépendant toujours d’un ordinateur principal. En fait, cette gamme ressemble à s’y méprendre aux débuts des netbooks. En effet, ces derniers ont quand même beaucoup évolué ces derniers temps avec des écrans de 10″ et 11″ maintenant, mais aussi avec une résolution pouvant atteindre 1366×768. Et surtout, mine de rien, pour peu qu’on ait besoin que de bureautique (avancé ou pas), de lire du contenu multimédia et d’internet, un netbook de génération actuelle peut servir d’ordinateur principal, on peut d’ailleurs le voir avec les ordinateurs tout-en-un embarquant à peu de choses près la même architecture qu’un netbook actuel et être largement suffisant pour Monsieur tout le monde.
Alors oui, au début de sa keynote, Steve Jobs a ouvertement critiqué les netbooks mais il faut l’avouer, l’iPad ne peut en aucun cas être comparé aux netbooks actuels. Et on le voit quelque part avec le marché qu’ouvre Apple puisque la marque pommé n’est plus challenger pour le coup et essaie désormais d’imposer sa vision. Oui bon, je vous l’accorde, les constructeurs essaie de plus en plus de nous imposer une segmentation diversifié afin de prendre un marché et Apple n’échappe pas à la règle.
Pour en revenir à cet iPad, on s’attendait, à tort, à une sorte de MacBook tactile et on se retrouve avec une sorte d’iPod touch XL. Alors oui, petite déception du côté des Geeks que nous sommes, parce qu’avec OSX et non iPhone OS, je pense qu’on aurait pu avoir un produit formidable en complément d’un iPhone d’un MacBook ou plus, et ce, en gardant la cohérence de la gamme Apple.

Et donc, on vous livre juste nos petites impressions à froid après les 36.000 avis qu’on trouve déjà sur le net :) Attention, ce n’est pas un test mais juste des impressions.

hardware-01-20100127-540x314

Le Hardware

Bon, je ne vais pas revenir sur le hardware, si vous voulez les détails, je pense que vous trouverez votre bonheur sur le site d’Apple. Cependant, on va aborder quelques points importants.
On commence par le format 4/3. Perso, je ne comprends pas la démarche d’Apple, on est à l’ère du 16/9 et les fabricants de dalles sont capables de nous livrer des résolutions 16/9 de type 1024×600, du 1280×800 ou du 1366×768 alors pourquoi une résolution de 1024×768 ? On peut penser que ce format 4/3 va favoriser le clavier virtuel mais à part le 1024×600, les deux autres résolutions aurait pu très bien tenir la charge, non ? D’un autre côté, il ne faut pas oublier que l’iPad est basé sur le même OS que l’iPod touch, et à part les bandes noires pour les vidéos (ce qui reste quand même dommage), l’expérience web et multimédia ne devrait pas trop en souffrir puisqu’Apple gère très bien son affichage avec zoom et dézoom. Il suffit d’ailleurs de voir Safari Mobile qui s’en sort très bien pour l’affichage des sites optimisés pour une largeur de 1024 pixels sur un écran avec d’une résolution de 320/480 en largeur. Très honnêtement, sur un écran avec une largeur de 768/1024 et avec de Safari Mobile, cela ne devrait pas nuire à l’interface utilisateur en général.

apple-ipad-1

Le Design

On enchaîne sur l’écran avec ses bords noirs. Très honnêtement, au départ, j’avais l’impression de voir un cadre photo, mais maintenant et après toutes les vidéos, on va dire que c’est pour reposer vos pouces. Je pense tout de même que les pouces auraient pu reposer sur la tranche sans que la prise en main en soit affectée.
Pour la partie processeur, on ne connait pas grand chose de cette Apple A4 mais je ne me fais pas trop de soucis pour les performances. Souvenez-vous des performances des Powerbook G4 à 1Ghz sous Mac OSX Panther/Tiger alors là, avec un OS plus léger et bien moins gourmand, cela ne devrait pas poser de problème. Je vous rappelle que c’est un iPod touch XL et quant on voit la fluidité d’un iPod touch, ça ne risque pas de changer avec l’iPad.
Par contre, différence de puissance oblige, on va forcément se retrouver avec un AppStore dédié à l’iPad et si tout s’annonce bien pour la partie applications utiles (ou inutiles), ça sera moins le cas pour les jeux-vidéo. Je ne pense pas que les développeurs fassent l’effort, pour l’instant, de faire des jeux dédiés si ce n’est upscaler l’existant et donc se retrouver avec les jeux destinés à l’iPhone mais dans la résolution native de l’iPad. Après, comme d’habitude depuis l’iPhone, je ne suis toujours pas convaincu par les boutons virtuels couplés à l’accéléromètre comme on en trouve souvent dans les jeux d’arcade … Par contre, pour les jeux de réflexions ou dans le même genre, ça risque de vraiment le faire. D’ailleurs, il y a déjà des vidéos avec des jeux de type Scrabble et ma foi, ça m’a l’air bien plus sympa avec un grand écran.
Au niveau de l’autonomie, on nous annonce jusqu’à 10h d’autonomie, reste à savoir jusqu’à combien ça descend dans le cas d’une utilisation pour de la vidéo, avec de la 3G, etc … D’un autre côté, puisque ça reste un OS mono-tâche et optimisé pour son hardware unique alors je pense qu’on devrait avoir de bonne surprises au final.
Sinon, un des manques que je trouve un peu embêtant, c’est la non-présence d’une caméra visio. Autant l’APN dans le dos, je peux comprendre parce que prendre une photo avec l’iPad ne sera pas des plus ergonomiques. Autant faire de la visio via Skype ou de la messagerie instantanée, cela aurait pu être une bonne idée, surtout pour une utilisation typique dans un canapé devant la TV … Et même mieux, pour des problèmes de positions, une caméra visio orientable, hein ? Quoi ? Je peux toujours rêver, non ?

hero_20100127-540x260

Une entrée pour tous

On commence en avoir l’habitude, Apple est avare en ports USB. Sur un MacBook Air, il n’y avait qu’un seul port USB alors sur l’iPad, il y en a aucun. La seule connectique disponible est donc la prise dock qui se situe en bas de l’iPad et qui va servir à connecter un câble de recharge/synchro, un lecteur de cartes SD, un APN en USB ou encore un des deux socles dédiés.
Au niveau des stations d’accueil, Apple en sortira deux exemplaires, la première juste pour faire tenir votre iPad et la seconde avec un clavier physique intégré. On ne pourra utiliser l’iPad sur sa station d’accueil qu’en mode portrait. Pourquoi ne pas avoir fait quelque chose pour le mettre en mode paysage ? En effet, admettons que je souhaite taper un long texte avec la station d’accueil, je pense que sur cet iPad en mode paysage, cela aurait été plus agréable, surtout avec la résolution de 1024×768 seulement.
Continuant sur les deux stations d’accueil, Apple précise bien sur son site qu’on pourra utiliser le clavier Bluetooth de la marque, ce qui est plutôt sympa et ne vous obligera pas à acquérir la station d’accueil version clavier et ainsi économiser quelques euros. Par contre, il n’est nulle part mentionner si on pourra, tant qu’à faire, y brancher un souris Bluetooth… Oui, je sais, vous allez me dire que c’est un écran tactile et tout et tout. Et bien, pour avoir déjà utiliser un tout-en-un ou une TabletPC avec un écran tactile, je peux vous assurer qu’avec un clavier en face de vous, vous allez rêver d’une souris pour diverses raisons. Pour les futurs possesseurs d’iPad, cela pourrait devenir une évidence mais visiblement, ce n’est pas encore à l’ordre du jour, du moins, dans la version 1.0 d’iPad OS.

accessories_20100127-540x527

Le Multi-tâches

Avec le même OS que l’iPhone et l’iPod touch, vous vous en doutez déjà, l’iPad n’est pas multi-tâches si ce n’est éventuellement les push et autres notifications ainsi que la musique. Rapidement d’ailleurs pour ce dernier, je ne me vois vraiment pas utiliser l’iPad pour en tant que baladeur MP3, il est bien trop gros et si je devais écouter de la musique pendant que je me fais un tableau Excel avec Number, je pense que j’aurais avec moi un iPhone ou éventuellement un iPod (oui, il ne faut pas oublier que l’acheteur d’iPad est avant tout un fan d’Apple :P ) et puis, j’essaierai forcément d’économiser la batterie de l’iPad.
Pour en revenir au multi-tâches, Steve Jobs a comparé, à torts ou à raison, son iPad aux netbooks mais il y a là déjà une différence qui imposera forcément une utilisation différente. Je reste persuadé que c’est quand même plus agréable de pouvoir passer d’une application à l’autre sans avoir à repasser par l’écran d’accueil et la fermeture des applications. Autant, sur un smartphone ou une petite tablette internet, cela ne pose pas trop de problème, autant dans l’utilisation de l’iPad, ça risque d’en fruster plus d’un. Par exemple, une des utilisations que je voyais de l’iPad était de la situer dans son canapé devant la TV en train de surfer sur le net, garder le contact avec ses amis avec mes messageries instantanées, avoir un oeil sur les réseaux sociaux sans éventuellement oublier un document Word en tâche de fond. Et bien imaginez qu’il faille à chaque fois revenir au bureau, lancer une application (aussi rapide que soit le lancement) et ainsi de suite. Bref, cela ne sera visiblement pas possible avec l’iPad alors qu’un netbook, même le plus basique le gèrera très bien.

notes_20100127

L’ergonomie

Pour l’ergonomie, je ne sais pas trop en fait. Autant, en mode tablette et donc en mode consultation internet, de photos, et autres, cela ne posera aucun problème si ce n’est éventuellement le poids de 700g. Je pense qu’on essaiera forcément de le tenir d’une main pour la lecture et 700g, ce n’est pas ce qu’il y a de plus léger.
Par contre, pour la prise de note, ça va être un peu plus compliqué. En effet, si vous n’avez pas votre clavier et votre socle, cela se fera soit avec les deux pouces ou alors un doigt, auquel cas oubliez les notes trop longues, soit avec le clavier virtuel à plat pour utiliser tous vos doigts et là, l’iPad se retrouvera à plat sur vos genoux ou une table et très honnêtement, c’est votre cou qui va morfler.
Bon, après, je ne sais pas, ce n’est pas mon métier et je n’ai pas l’iPad mais je viens d’essayer là en ne regardant que mon clavier et mon cou commençait déjà à tirer… A voir. Et puis zut quoi, c’est une tablette, je ne vais pas devoir me taper un clavier optionnel toujours dans mon sac ou â côté de moi, non ?

search_20100127

L’adaptateur SD pour les photos

Comme pour les iPod, Apple vous proposera un accessoire (via USB ou cartes-mémoires SD/SDHC) qui vous permettra de décharger vos photos depuis une carte SD et/ou depuis votre APN. A noter donc que vous êtes utilisateur d’un APN avec une carte CF ou MS Duo, il va falloir ne pas oublier votre câble USB.
Etant blogueur-photographe-wannabe, oui je ne le suis pas encore, contrairement à beaucoup :P , je voyais bien l’iPad comme une sorte de déchargeur de cartes-mémoires de luxe mais quand je relis tout ça, et bien, ça ne va pas le faire. Il va m’être impossible de les traiter en déplacement, et je ne parle même pas d’un traitement sur un logiciel de workflow à la Lightroom mais juste d’un simple traitement de fichiers puisque l’iPad (de manière officielle) ne nous permettra jamais d’accéder à son système de fichiers, il va falloir attendre la synchronisation de l’iPad avec votre ordinateur pour traiter ses fichiers RAWs donc si vous voulez voir vos photos, il va falloir photographier en RAW + JPEG. Dans tous les cas, c’est un peu dommage, non ? J’ai vu dans certains commentaires une critique sur la mémoire limitée de 64Go. Perso, je ne pense pas que ça soit si peu que ça. Dans mon utilisation personnelle, une dizaine de Go me suffisait pour décharger mes photos. Par contre, c’est clair que j’aurais voulu pouvoir y brancher un disque dur externe afin de faire une double sauvegarde des mes photos.

multi_touch_20100127-465x540

L’USB en moins

Comme vous le savez maintenant, l’iPad n’a pas de ports USB, ce qui est un peu dommage puisque du coup, il ne sera donc pas possible d’y brancher un périphérique USB, quelqu’il soit. En effet, je pense là, tout de suite, déjà à un éventuel lecteur de cartes-mémoires multi-formats. Ensuite, je pense aussi à la 3G/3G+. Admettons que je sois vraiment intéressé par l’internet mobile et prêt à prendre un abonnement dédié, je trouve dommageable qu’on ne puisse pas y brancher une clé internet 3G/3G+. En effet, intéressé, et vu le prix actuels des abonnements, l’utilisation ne devrait pas se limité à l’iPad mais aussi à mon laptop, mon netbook, etc … Et bien là, si j’ai le modèle que WiFi, c’est mort, et si j’ai le modèle avec la 3G, et bien c’est presque mort aussi. En effet, l’iPad 3G utilise non pas des cartes SIM mais micro-SIM, du coup, à moins que nos chers opérateurs ne nous proposent des cartes jumelles au format micro-SIM, il va falloir se coltiner un abonnement dédié pour l’iPad.
Et oui, j’ai contacté Orange par exemple et les seules cartes jumelles disponibles au consommateur ne concernent que la voix et non le Data. De plus, il est indiqué nulle part mais je doute qu’on puisse utiliser le mode modem de l’iPhone et encore moins le mode modem via Bluetooth des téléphones mobiles. De même, je serai fort étonné de voir un mode modem pour l’iPad.
Donc, si l’internet mobile vous intéresse vraiment, investissez plutôt dans un routeur portable WiFi 3G/3G+, vous pourrez ainsi l’utilisez n’importe où avec n’importe quel périphérique. Et donc un iPad WiFi suffira.

battery_20100127

Le Flash dans tout ça

On en parle depuis des lustres mais pourquoi n’y a-t-il toujours pas le support du Flash. Je pense que ça reste un problème qu’il faut minimiser dans sa réelle utilité mais le maximiser dans la façon dont c’est fait. Pour ce qui est de l’utilité, il faut avouer que dans la navigation de tous les jours, ce n’est pas forcément une obligation. Je concède par contre que c’est dommage, il est impossible par exemple d’aller voir certains sites, surtout dans le milieu artistique. Lourd ou pas, c’est juste frustrant. Je ne parle même pas des sites de jeux en Flash parce que pour l’instant, beaucoup se jouent au clavier mais si le Flash était disponible maintenant sur tous les smartphones, peut-être que les développeurs mettraient à jour leur jeu avec le support de l’écran tactile, non ?
Bref, ça va rester un éternel débat mais à l’époque, Apple avait sorti l’excuse que l’iPhone manquait de ressources pour faire tourner du Flash, est-ce encore le cas avec l’iPad ? Dans tous les cas, même si on ne l’utilise pas, je n’aime pas trop le fait qu’on le décide pour moi …

game_2x_20100127

iWork

Comme vous le savez, vous pourrez trouver le jour de la sortie de l’iPad les versions dédiées de Pages, Keynote et Numbers. Perso, de ce que j’en ai vu, ça a l’air plutôt sympa et plutôt complet. Vous pourrez ainsi synchroniser vos documents, sans doute depuis un répertoire donné sur votre ordinateur. De même, si vous saisissez un nouveau document sur votre iPad, il sera sauvegardé sur votre ordinateur après synchronisation. Par contre, je me demandais s’il y avait une autre façon de sauvegarder ses documents avant la synchronisation via un ordinateur. Je pense forcément à une sauvegarde en ligne mais du coup, est-ce qu’on sera obligé de prendre un abonnement MobileMe ou pas …

iwork_20100127-540x233

Alors, c’est un netbook ?

Steve Jobs a donc comparé son iPad aux netbooks, toujours à tort ou à raison. Alors oui, il est certainement comparable aux premières générations de netbooks mais plus du tout aux dernières générations. En effet, avec les netbooks de dernière génération, on a un écran HD de 1366×768, on peut y brancher une souris, on peut lire des vidéos sans passer par la case conversion, on peut y brancher une clé internet 3G/3G+, synchroniser toute sorte de mobiles et/ou smartphones, etc … Bref, ce sont maintenant de vrais ordinateurs complets. Certes, l’iPad peut, dans la mesure du possible, remplacer un netbook si vous vous limitez à la consultation internet, l’envoi de quelques mails et si votre contenu multimédia est déjà au bon format ou si la case conversion ne vous fait pas peur. AMHA, un netbook, c’est quand même moins cher, certes plus gros, moins design mais ça reste bien plus complet. En plus, un netbook n’a pas le côté ultra-hype de l’iPad qui va faire que vous pourrez le sortir en dehors de chez vous. Typiquement, je ne me vois pas sortir au yeux de tous un iPad, à part éventuellement dans un avion ou dans un train (avec de vrais trajet, je ne parle pas du métro ou du RER) sous peine de se le faire voler en moins de deux.
Par contre, un iPad, c’est maximum 750g donc, à moins, que vous ayez 1500 euros pour un Sony Vaio X, il va falloir accepter des netbooks à 1,1kg en moyenne maintenant ou attendre dans les mois qui viennent les nouveaux ultra-portables tout connecté (Bluetooth + WiFi + 3G) pour un poids de 800/800g avec un prix à 800/900 euros comme le très prometteur LG X-Note X300.

sony-vaio-x-off-1

Et ce côté eBook

Avec l’annonce de l’iPad, Apple a annoncé l’arrivée d’iBooks, son store de livres électroniques. Oui parce que si ne le savez pas encore, l’iPad pourra servir aussi de livre électronique, c’est y pas beau la vie ? Je ne me fais pas trop de soucis pour le catalogue, surtout que pour l’instant, ça ne sera disponible qu’aux Etats-Unis. En effet, Outre-Atlantique, les éditeurs sont beaucoup moins frileux et embrassent la dématérialisation des livres avec un engouement rare. Il suffit de voir le catalogue d’Amazon pour ses Kindle pour comprendre l’engouement des éditeurs américains, ce qui n’est pas le cas en France par exemple.
Même si un écran LED ne peut pas rivaliser avec un écran e-ink, la comparaison est quasi inévitable. En effet, Apple se lance sur le marché des eBooks avec un appareil à écran LED et Apple ne peut juste pas être ignoré et la comparaison avec les actuels acteurs du marché est inévitable.
Mais voilà, un écran LED, ce n’est pas fait pour la lecture, du moins comme le propose un écran e-ink. Autant, ça ne devrait pas poser de problème pour les magazines parce que ça se lit plutôt vite, autant pour un livre entier, j’attends de voir. En effet, le rétro-éclairage n’est pas le mieux placé pour apaiser vos yeux. Etant utilisateur d’un Kindle, je peux vous dire que quand on a les yeux fatigués, un écran avec rétro-éclairage, c’est agressif, désagréable et fatiguant.
A côté, il y a d’autres petites choses que l’iPad ne proposera toujours pas, en dehors du confort de lecture comme par exemple les annotations dans les livres ou encore le dictionnaire intégré sans compter l’autonomie qui reste un critère important pour un livre, 10h max pour l’iPad, 3 semaines pour un Kindle … De même, vous vous faites voler votre Kindle dans le métro, ce ne sont que des livres que vous perdez, pour l’iPad, c’est un peu votre vie numérique qui part avec le voleur. Oui, bon, c’est la même chose avec un laptop ou un netbook mais l’iPad, dans les mois qui viennent, va être un peu l’objet hype de toutes les convoîtises …

kindle-live-021

Alors, c’est un PMP de luxe ?

Pour la vidéo et la musique, pas de chance, ça va être comme pour l’iPod touch, il va falloir passer par iTunes et surtout passer par la reconversion de vos fichiers vidéos. Je ne vais pas entrer dans les excuses des fans d’Apple du genre « Oui mais le DivX, c’est que pour les fichiers pirates, etc … ». Pour moi, le DivX ou le WMV sont des formats au même titre que le H.264 alors oui, je trouve cela abusé de ne pas pouvoir lire ces fichiers sans passer par la case reconversion. Déjà qu’on nous impose un logiciel, Apple nous impose aussi un format pour la vidéo mobile alors que c’est l’utilisateur qui devrait avoir le choix de choisir son format vidéo comme le choix qu’on a entre utiliser du JPEG ou du PNG, du MP3 ou de l’AAC, etc … C’est encore plus dommage parce que l’iPad était tout indiqué pour ça. Bref, c’est encore le même refrain mais c’est comme ça et comme beaucoup, je ne repasserai pas par cette case reconversion en dehors de quelques fichiers de test. Qu’est-ce que j’aurais aimé juste faire un drag&drop pour mes vidéos parce que la conversion de DivX en MPEG-4, ce n’est pas la même chose que du MP3 vers de l’AAC en terme de temps de conversion.
Même si on s’en fout un peu, on notera que la résolution max des vidéos culmine à du 720p.

ibooks_20100127

Le marketing d’Apple

Le truc avec le marché des Smartbooks et des tablettes internet, c’est que c’est fait pour le grand public mais qu’au final, ou plutôt dans un premier temps, seuls les technophiles vont en voir l’utilité. Je me vois mal conseillé à Mmm Michu de prendre un iPad à la place d’un netbook, même pour le peu de déplacement qu’elle va faire. Dans un premier temps, elle va l’apprécier jusqu’au moment où elle va essayer de faire plus et c’est là que j’imagine les questions prendre place genre « Mon neveu m’a mis sur cette clé USB cette vidéo, comment je fais pour la lire ? » alors qu’une simple installation de VLC aurait résolu tous les problèmes dès le départ.
Oui, elle se serait sans doute poser la même question avec un iPod touch ou un iPhone mais avec ces deux derniers, intérieurement, elle aurait pu se dire que ce n’était pas possible alors là, elle sait que c’est forcément faisable LOL :)
Apple, grâce à son marketing, qui a bien placé l’iPad dans ses produits avec au final une gamme cohérente, va sans doute réussir à créer ce marché et créer un besoin limite inexistant parce que la tablette internet, très honnêtement, dans mon canapé, je m’en sortais jusqu’à maintenant très bien avec un iPhone, un iPod touch ou équivalent.

Bref, en admettons que j’ai déjà un iPhone ou un smartphone, serait-il plus judicieux de me prendre un iPad ou un netbook un peu plus lourd pour le surf sur le canapé ? Et si je n’ai pas d’iPhone ou de smartphone, dois-je prendre un iPad ou un netbook toujours un peu plus lourd ? Dans les deux cas, je penche personnellement vers le netbook avant l’iPad. Ce dernier ne viendra que quand j’aurais déjà un ordinateur, un netbook, un smarphone et encore de l’argent pour maintenant me la péter, non ?

appstore_20100127

Conclusion

Au final, on se retrouve avec un appareil plutôt bon dans tous ses domaines d’utilisation mais excellent dans aucun de ces domaines et assez limité en soi. Je pense que l’iPad s’adresse encore à un marché de niche et j’attends de voir ce que proposeront vraiment les tablettes internet sous Android dans les mois qui viennent. Attention, ceci reste un avis personnel et basé sur des spéculations puisqu’on n’a pas eu le produit dans les mains encore. On m’a aussi sorti l’excuse de « Regarde l’iPhone dans sa première version et maintenant », alors oui, je pense que l’iPad 2G va sans doute combler un bon nombre de défauts mais en attendant …
Le pire, c’est qu’Apple va réussir à le rendre tentant. Je me vois d’ailleurs déjà, dans une éventuelle prochaine présentation presse, me dire « Ah oui, quand même, il est beau et fin » mais je suis sûr aussi que passer l’effet de nouveauté et de la découverte, je ne vais pas en avoir besoin tant que ça ! En fait si, j’en prendrai bien un pour le laisser dans mes toilettes :P

Allez, à vous maintenant !

Et pour ceux qui pensent que je suis un Apple-Maniac ou autres similitudes, je vous rappelle juste que mon mobile principale est un Nexus One, mon mobile secondaire est un Nokia N900, mon ordinateur au bureau est un iMac blanc d’il y a 4/5 ans, mon ordinateur personnel est un Asus G60J avec un Apple MacBook Pro d’il y a deux ans, et enfin un Sony Vaio X.