Aujourd’hui, c’est un test vidéo du Sony Ericsson Xperia Play que nous vous proposons ! Ce premier smartphone « Playstation Certified » est-il le saint Graal du joueur mobile ? Réponse dans la suite…

Test vidéo

Résumé de ce test vidéo…

Spécifications

Le Xperia Xplay embarque un processeur Qualcomm Snapdragon QSD8255 cadencé à 1GHz, un GPU Qualcomm Adreno 205, 512Mo de RAM, 512Mo de ROM, un port mémoire microSD, un port microUSB, un écran tactile de 4″ avec une résolution de 854×480, un gamepad Playstation en slide, une camera visio VGA, un APN de 5 Mégapixels, le Bluetooth, le WiFi, un GPS ou encore une batterie de 1500 mAh, le tout sous Android 2.3 avec une surcouche Sony Ericsson. Ses dimensions sont de 119 x 62 x 16 mm pour 175g.

Les 10 bonnes choses

– Design et finition propre
– Interface SE bien implémentée, pas envahissante et efficace. Nombreux widgets disponibles, menu « applications » personnalisable tout comme le « dock » présent sur la home.
– Fonctions intéressantes comme la nouvelle version de TimeScape, revu et corrigé depuis le Xperia X10 ou encore « Serveur Multimedia » qui peut se soustraire au port micro-HDMI absent.
– Appareil photo et camera correctes, mais sans plus
– Android 2.3 particulièrement réactif
– Nouveau lecteur audio ergonomique, différents égaliseurs disponibles
– Les différents émulateurs disponibles sur l’Android Market sont compatibles avec le gamepad qu’il suffira de programmer !
– Navigation web fluide, bonne gestion du flash
– LED de notification sur le bouton « Power »
– Port microSD accessible sans enlever la batterie

Les 10 mauvaises choses

– Appareil un peu gros et lourd à cause notamment du gamepad coulissant
– Coque arrière brillante propice aux traces de doigts
– Aucune compatibilité avec différents formats vidéo en natif, mis à part avec le MP4…
– Ergonomie en mode jeu très discutable, les mains ne sont pas forcément bien placées, les gâchettes au dos difficilement accessibles
– Ecran peu lisible au soleil et dans les endroits sombres, capteur de luminosité capricieux et pas réglable !
– Pas de sortie HDMI
– Trop peu de jeux compatibles pour le moment et surtout trop peu de bons jeux !
– Boutons mécaniques en façade assez petits, joysticks tactiles peu pratiques
– Pas de marché unifié pour les jeux (Playstation Pocket, Android Market, récupération de fichiers *.APK directement chez les éditeurs)
– Hardware tout à fait correct, mais qui aurait mérité mieux…

Autonomie

De un à deux jours suivant l’utilisation que vous en faite, tout comme le LG Optimus 2X, ce Xperia Play est donc dans la moyenne malgré sa fonctionnalité principale qui est le jeu.

Conclusion

Le « smartphone Playstation » a tellement buzzé durant de long mois qu’on est presque déçu par cet Xperia Play. Pourtant, Sony Ericsson nous offre là un terminal bien au-dessus de son Xperia X10 avec un Android Gingerbread 2.3 extrêmement réactif et surtout une surcouche qui, même si elle est presque anecdotique, rafraîchit l’interface utilisateur de l’OS mobile de Google.
Mais on n’achète pas un Xperia Play uniquement pour sa partie smartphone, car dans ce cas là, le choix d’un Xperia Arc serait bien plus judicieux. En effet, si Sony Ericsson ajouté un gamepad coulissant, c’est avant tout pour affirmer le côté gamer de l’Xperia Play et s’adresse aux joueurs nomades. Malheureusement et c’est là que la bât blesse, il n’en a pas encore l’étoffe, la faute à un catalogue restreint, des jeux qui tardent à arriver, non optimisés et surtout des jeux qui datent (pourquoi des jeux PSOne et pas des jeux PSP ?) ! La licence « Playstation Certified » n’en est qu’à ses débuts, et nous devrions voir d’autres terminaux apparaitre sur le marché et in fine, bien plus de jeux. Polyvalent, le Xperia Play est donc à conseiller à ceux qui ne jurent que par la présence d’un bon gamepad pour profiter des jeux et du coup, sont prêts à attendre que le catalogue se remplisse petit à petit.

Prix : environ 200 euros avec un abonnement chez les différents opérateurs.