Kodak au bord du gouffre qui a fait appel au chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites pour sauver sa peau, a annoncé hier que, dans le cadre d’un processus continu de revue stratégique la société prévoit de se retirer du marché des appareils de prise de vue (appareils photo numériques, caméscopes de poche et cadres photo numériques) au cours du premier semestre de l’année 2012 afin d’assurer une rentabilité pérenne via ses activités les plus porteuses, Kodak développera plutôt son programme de licence de marque et recherchera à mettre en place un système de licence pour les appareils photo. Du fait de cette décision, les activités Grand Public de Kodak se concentreront sur l’impression de photos en ligne et en magasin, ainsi que sur l’impression jet d’encre personnelle. Notez tout de même que Kodak continuera d’honorer toutes les garanties des produits concernés et de fournir des services de support et d’assistance technique pour ses appareils photo, ses caméscopes de poche et ses cadres photo numériques.

« Depuis quelque temps, la stratégie de Kodak consiste à optimiser ses marges dans le secteur des appareils de prise de vue en ciblant sa participation en terme de portefeuille de produits, de présence géographique et distribution. L’annonce d’aujourd’hui est la suite logique de ce processus, compte tenu de notre analyse des tendances du secteur », explique Pradeep Jotwani, Président de la division Grand Public et Chief Marketing Officer de Kodak.