Sequoia vient de chiper la place de super-ordinateur le plus puissant du monde au japonais K. Avec une vitesse de calcul de 16,32 petaflop par seconde, Sequoia, conçu par IBM, devient le premier super-calculateur du monde selon le classement Top 500 qui est réalisé chaque année. Le classement a été dévoilé lors de l’International Supercomputing Conference qui se tient à Hambourg.

Installé au Lawrence Livermore National Laboratory, ce super ordinateur est un système BlueGene/Q doté de Linux et dispose de 1 572 864 coeurs. Calculant à une vitesse de 16,32 pétaflop/s, ce super-ordinateur made in IBM devance ainsi le japonais K qui calcule « seulement » à une vitesse de 10,51 pétaflop/s. Les États-Unis avaient perdu la première place de ce classement en novembre 2009 au détriment des Japonais. Ces derniers vont peut-être redoubler d’efforts pour reprendre la première place du classement.

CR : Lawrence Livermore National Laboratory