Des puces toujours plus petites et plus puissantes chez IBM

Hardware

Par Olivier le

La finesse de gravure est une des clés qui permettent aux constructeurs de réduire la consommation d'énergie de nos appareils mobiles, tout en en améliorant les performances. IBM a fait un pas de géant en dévoilant de nouvelles puces gravées en 2 nanomètres.

© IBM

IBM fait faire à l’industrie informatique un pas de géant en dévoilant de nouvelles puces gravées en 2 nanomètres (nm). Cette technologie permet aux semi-conducteurs d’accueillir 50 milliards de transistors sur une puce de la taille d’un ongle. Plus de transistors sur une puce, c’est synonyme de performances supplémentaires et d’économie d’énergie.

Une finesse de gravure extrême

Par rapport aux puces en 7 nm qui sont largement utilisées dans nos appareils actuels, ces nouvelles puces d’IBM offrent un gain de performances de 45%, ou une consommation énergétique 75% plus faible. De quoi donner des idées aux constructeurs, et pas uniquement pour les smartphones même si l’utilisation de telles puces permettraient d’en quadrupler l’autonomie !

Les montres connectées, les écouteurs sans fil et les dispositifs électroniques à venir comme les lunettes connectées pourront également en profiter pour accomplir davantage d’opérations informatiques. Plus puissants, ces produits seront donc plus intéressants à porter.

Mais ces puces à 2 nm peuvent aussi aider les ordinateurs portables à se montrer plus performants et moins énergivores. Sans oublier un usage intéressant pour les data centers : les serveurs pourraient calculer plus rapidement tout en réduisant leur empreinte carbone. Et puis il y a le marché des véhicules électriques et autonomes qui ne manquera pas de s’intéresser à cette innovation.

Il faudra cependant attendre une année ou deux avant de voir ces nouvelles puces dans des produits grand public, prévoit IBM.

Source: IBM