C’est un test de casque gamer qui est à la Une aujourd’hui. Un casque gamer conçut pour la Xbox 360 : Le Tritton Warhead 7.1 de Mad Catz. Voulant se placer dans le créneau des périphériques hauts de gammes sur consoles, le Tritton Warhead se présente comme un produit avec des caractéristiques assez avantageuses et une finition poussée à l’extrême. Certes, le Tritton Warhead est attirant, mais vaut-il de débourser presque 300 € ? Réponse dans ce test.

Design

Niveau design, le Tritton Warhead 7.1 est dans la norme des autres casques de la gamme créée par Mad Catz. Sobre, élégant, sans fioritures, et surtout massif ! Au premier coup d’oeil, le constat est clair : le Warhead est définitivement un casque d’intérieur dédié aux jeux. Avec sa coque noire laquée, le casque est sobre et assez beau, mais par contre assez salissant quand vous mettez vos gros doigts dessus. Les oreillettes sont articulées par rapport à l’arceau qui tiendra votre tête. Petite déception concernant ce dernier. Le repose-tête n’est pas en tissu, ni en mousse, mais bien en caoutchouc, ce qui s’avérera désagréable lorsque vous l’enfilerez. Pour peu que vous ayez les cheveux un peu longs, le casque vous les tirera lorsque vous le mettrez. Dommage.

Pour le reste, rien à redire. La finition est vraiment bonne. Les écouteurs massifs englobent bien les oreilles (même Spock ne serait pas gêné) et les coussinets en cuir sont très confortables. Le micro est détachable et réglable à volonté et les différents boutons sont très bien placés. Comme sur le Turtle Beach XP 400, ils sont directement situés sur les oreillettes. Le bouton de volume, à crans, est placé sur l’oreillette droite, à l’arrière, et le bouton du micro au même emplacement sur l’oreille gauche. Comme le bouton EQ sur le devant des écouteurs, ils sont très accessibles. Même si vous ne les voyez pas, vous passerez très peu de temps au début à les chercher, puisque ceux-ci sont très facilement repérables au toucher et ont tous un feeling différent sous les doigts. À noter que les boutons d’allumage et de synchronisation avec votre console sont à l’intérieur de l’arceau, juste au-dessus des écouteurs. Ces derniers ne viennent donc pas envahir la surface extérieure, et ils sont seulement utilisables lorsque le casque est enlevé. Impossible dans ce cas d’appuyer dessus par mégarde durant une session de jeu.

Le casque Tritton Warhead est fourni avec un dock qui vous servira de liaison avec votre console. Très massif lui aussi, il prend assez de place, mais il adopte bien évidemment le design du casque, ce qui rend l’ensemble très cohérent et surtout joli quand le tout est posé sur un meuble. Le dock affiche également d’autres informations telles que le nombre de manettes branchées, l’état de la batterie de votre casque (qui ne peut de toute façon jamais être vide, nous y reviendrons) ou l’utilisation faite du casque (jeux, film ou musique). Bref, un dock bien sympathique, malgré sa taille, qui est indissociable du casque et qui a une portée de 10 mètres.

Bref, le casque Tritton Warhead est un exemple niveau design. Sobre, élégant, limite luxueux, il ne choquera pas dans votre intérieur, malgré sa stature assez imposante qui ne plaira pas à tout le monde.

Caractéristiques

Penchons-nous maintenant sur les données brutes, bêtes et méchantes : les caractéristiques de ce dernier. Le Tritton Warhead 7.1 est, comme son nom l’indique, un casque avec un son surround 7.1. Le Warhead est vraiment unique car il est le seul casque au monde à ne pas nécessiter de câble ou dongle Bluetooth pour le chat vocal. Il est absolument sans-fil car sous licence officielle Microsoft Xbox 360. Il est vraiment entièrement sans fil, et quand je dis entièrement, c’est qu’il n’existe même pas de fils pour recharger l’appareil. Le casque est en effet livré avec deux batteries rechargeables, et lorsque vous placez une des batteries dans le casque (via un capot dans l’oreillette droite), l’autre se recharge tranquillement dans le dock. Un système qui vous permettra (sauf si vous le faites vraiment exprès) de ne jamais tomber à cours de batterie. Pour le reste, le casque vous permettra de bien évidemment régler les paramètres EQ, pour mieux adapter votre écoute. Il est également doté d’un retour de voix réglable et exploite la fréquence 5,8Ghz, ce qui signifie que le casque n’entrera (en général) pas en conflit avec d’autres appareils de la maison comme votre box. Enfin, notons les transducteurs de 50 mm équipés d’aimants néodyme qui satisferont les plus exigeants. Bref, des caractéristiques qui donnent le tournis, et qui pourraient à elles seules justifier le prix de la bête. Mais quand est-il réellement à l’utilisation ? Le casque Tritton Warhead 7.1 tient-il ses promesses ?

Utilisation

Premier constat après une installation comme toujours laborieuse : le casque est plutôt léger malgré son imposante stature. De même, il ne vous gênera pas le moins du monde lors des longues sessions de jeu. Certains casques deviennent vite insupportables pour les gens qui portent des lunettes. Après un long moment, beaucoup appuient sur les branches, ce qui aboutit à un port douloureux au niveau des oreilles. Ici, il n’en est rien. Le casque Tritton, avec ses coussinets en cuir, ne vous dérangera nullement, même après de longues heures à le porter.

Concernant le son, celui-ci est tout simplement parfait. C’est bien simple, vous ne vous rendrez même pas compte que vous portez un casque. Pour expliquer clairement, il m’est parfois arrivé de me demander si le son venait bien du casque, ou alors de la TV durant mes parties. Mais le son de la TV étant coupée, c’est bien le casque qui donnait cette impression d’immersion, et les sons sont parfaitement répartis, 7.1 oblige. De même, vous apprécierez le petit côté étouffé des sons aigus, comme dans un cinéma. En résulte une poussée des basses qui rend n’importe quelle bataille dans un jeu absolument épique.

Côté micro et chat, le Tritton se distingue encore par sa qualité. En jeu, votre voix se fera entendre avec clarté, et aucune friture ne viendra entacher vos discussions (Noise Cancelling). Vous pouvez régler le retour de voix, afin de vous entendre un peu, beaucoup, ou pas du tout. Notez également que le son du jeu s’adaptera selon les discussions en ligne. Ainsi, en multijoueur, la musique du jeu se mettra en arrière-plan afin que vous puissiez entendre votre partenaire. Un classique qui fait néanmoins toujours plaisir.

Mais que vaut le Tritton Warhead 7.1 en jeu ? Nous l’avons bien sûr essayé dans plusieurs jeux, et nous en avons choisi trois très différents pour mesurer l’efficacité de l’appareil. Un jeu avec une ambiance sonore très forte, un jeu misant tout sur le côté spectaculaire de la musique et des effets, et un autre combinant les deux.

Red Dead Redemption

Red Dead Redemption est sans conteste le jeu qui se prêtait le plus à un test au niveau de l’ambiance sonore, et c’est bien simple, le Tritton le passe haut la main ! Durant vos pérégrinations dans l’ouest sauvage, les vautours, les serpents ou les chacals vous donneront l’impression de tourner autour de votre tête. Avec le 7.1, vous entendrez bien sûr tous les petits sons (ainsi que leur direction) qui rendent le jeu déjà immersif à la base. De même, durant les combats dans les villages du jeu, les sons des armes de l’époque exploseront à vos oreilles, et vous pourrez presque sentir la poudre. Bref, le Tritton Warhead arrive à retranscrire à la perfection le son du jeu.

Gears of War 3

Passons maintenant à un jeu un peu moins subtil : Gears of War 3. Dans le jeu, les hurlements des monstres, les explosions et les rafales d’armes automatiques sont rois. En jeu, le Tritton gère parfaitement cette ambiance cacophonique. Les explosions viennent exploiter les basses, faisant trembler vos dents, alors que les tirs et les dialogues occupent un spectre plus aigu. Le tout se gère parfaitement, sans saturation (même avec le son à fond), et le 7.1 fait encore des merveilles. Vous entendrez ainsi le moindre locuste et connaîtrez sa position au moindre « coup d’oreille ». Bref, là encore le Tritton est parfait.

Star Wars : Le pouvoir de la force

Finissons avec un jeu qui combine les deux extrêmes, sons d’ambiance et sons spectaculaires : Star Wars Le Pouvoir de la Force (premier du nom). Lors de vos balades sur les différentes planètes du jeu, l’ambiance made in Star Wars vous emportera. Là encore, le son et le 7.1 du Tritton feront des merveilles, comme sur les autres soft. Lors des combats au sabre laser, c’est comme si l’arme vous passait à deux centimètres de l’oreille, et les pouvoirs de la force qui explosent font trembler tous vos os. C’est une brillante réussite du Tritton qui arrive à gérer toutes les ambiances sonores.

Conclusion

Que dire de plus sur le Tritton Warhead 7.1 ? Que les visionnages des films avec le casque sont au niveau des sessions jeux ? Idem pour la musique ? Vous vous en doutez. Le Tritton remplit parfaitement son contrat et excelle dans tous les domaines. Si l’on devait trouver des défauts, le premier serait bien évidemment le prix du produit, qui atteint presque les 300 €. Tout de même, pour ce prix-là, vous n’aurez pas qu’un casque pour Xbox 360, mais un casque qui peut aussi se connecter à votre PS3, votre PC, lecteurs DVD/Bluray, TV, via une prise jack 3.5mm ou un câble optique (en option), il n’y a que le micro qui ne fonctionne pas ailleurs. Bref, un casque indispensable pour ceux qui jouent très souvent sur Xbox 360, pour en profiter pleinement !