Nous avons été invités par Logitech pour jeter un œil sur leurs nouveaux produits. Parmi eux, le clavier gamer Logitech G710+. Comme d’habitude chez Logitech, la sobriété fait bon ménage avec l’efficacité. Nous avons pu poser nos grosses pattes de gamer dessus pour nous faire une première impression.


Tout d’abord, dans le design, Logitech a souhaité rester sur sa ligne directrice, c’est à dire un design classique, limite grossier. La couleur noire du clavier ne fait pas dans la fioriture. Les touches les plus utilisés par les gamers sont, elles, d’un gris sobre. Quelques touches d’orange viennent égayer le tout, choquent un peu, même. Le choix de cette couleur est assez curieux, car elle donne au clavier un aspect un peu « jouet » qui ne plaira pas à tout le monde. Dommage. Les touches sont rétroéclairés par des LEDs blanches, et blanches uniquement, ce qui donne au final un plus bel effet, toujours dans la sobriété. Ces dernières peuvent être réglées selon 4 niveaux d’intensité, et peuvent également éclairer seulement les touches les plus importantes de l’appareil (à savoir ZQSD). Un niveau de finition impeccable, donc, qui saura satisfaire les plus exigeants d’entre vous.

Au niveau des touches, rien de bien nouveau par rapport aux modèles précédents de chez Logitech. Nous avons le droit à de bonnes grosses touches mécaniques qui font « clac clac » quand on tape dessus, et c’est un vrai plaisir à utiliser. Logitech nous a promis une réduction de bruit par rapport aux autres claviers mécaniques, mais nous n’avons pas constaté un silence pesant lors de l’utilisation. Ceux qui râleront sur le son de votre clavier continueront à le faire. Notons également la présence des touches G et M, marque de fabrique du constructeur, et des boutons de réglage sur la partie supérieure droite. Malheureusement, nous n’avons pu nous faire une idée du clavier en jeu, mais nous espérons que du bon, comme l’a toujours fait Logitech. Le G710+ sortira en France en décembre au prix de 149,99 €. Un clavier haut de gamme, mis directement en concurrence avec le Razer DeathStalker Ultimate et le Madcatz Strike 7.