C’est la crise aussi pour MySpace

« Elle a bon dos, la crise. »

En tout cas, News Corp, détenteur du site MySpace vient d’annoncer la suppression de 400 postes au sein du service sur les 1600 existants. Motif invoqué : « réduction des coûts ».

Depuis son rachat en 2005 par News Corp, MySpace a vu ses recettes publicitaires décliner, et son audience demeurer moindre que celles de Facebook ou bien encore Twitter.

logomyspace

via neteco