Quand Nadine Morano agace le SELL

Par Rédacteur Invité le

Nadine Morano aurait sans doute mieux fait de s’abstenir jeudi dernier lors d’une interview tenue avec RMC/BFM, plutôt que de taxer la signalisation PEGI d’« insuffisamment visible, insuffisamment connue ». Entre autre (pour vous délecter du reste des perles qu’elle à pu placer durant l’interview, c’est par là).

Du coup, les déclarations en question ne sont pas franchement passées pour Jean-Claude Larue, délégué général du SELL :

« C’est le degré zéro de la politique ! On fait de grandes déclarations tonitruantes, mais on ne propose rien. […] Je suis partagé, parce qu’en même temps je l’aime bien, mais elle ne bosse pas. Elle ne veut pas réellement travailler le sujet puisqu’on n’arrive pas à la voir. […] Comme elle n’a pas étudié son sujet, quand on lui pose une question sur RMC, elle part en vrille. […] En faisant une telle sortie, elle fait de la politique, elle pense que cela fait bien de dire cela, c’est de la démagogie. »

Hum, c’est ce qui s’appelle se faire remettre à sa place…

Et honnêtement, pointer du doigt les jeux vidéo (violents) quand tout va mal. Tellement facile…

GA859383_24

via leparisien

stopwatch < 1 min.