Chronique du WE : Pomme Q

Chronique

Par Lâm le

Comment ça vous saviez déjà de quoi cette chronique allait parler ? Steve Jobs se retire. Une partie du monde geek pleure, l’autre ricane. Des dizaines de milliers d’articles, posts, tweets, status et chroniques commentent, analysent son départ.

Partant du postulat que vous avez déjà ingurgité un tombeau de papiers (le meilleur se trouve ici), j’ai plutôt décidé de transformer la Chronique de cette semaine (et ma série « Souviens-toi l’Eté dernier » se chamboule un peu) en partage et confrontation de points de vue avec le Daz, le tenancier soyeux et taquin du Journal du Mac.

Au programme, des questions importantes, triviales, décalées et surtout, des avis sans détours.

…………………………

Le pire jeu de mot sur le départ de Jobs ?

Daz : « Jobs manque à l’Apple« . C’est un motif d’extradition, ça.

Lâm : Je reste sur le tradi « Steve perd son Jobs« .

…………………………

Sans Jobs comme visionnaire, Apple peut-elle flairer de nouveaux marchés comme l’iPod, l’iPhone ou l’iPad ?

Daz : Oui, mais il est certain que Tim Cook ne remplacera pas Jobs en tant que seul décisionnaire. Même si tout le monde s’accorde à dire que l’homme est brillant, son profil bien plus proche de la production que ne l’était Jobs ne lui permettra certainement pas de prendre la distance nécessaire pour concevoir de nouveaux produits et de nouvelles opportunités de marché.
Il devra donc s’appuyer plus que jamais sur les héritiers de la vision Jobs dans les différents compartiments de la firme (marketing,R&D, design…)

Lâm : La réponse dépend du terme. Il faut bien garder en tête que Jobs reste actif dans la société et mieux, ne se consacre plus qu’à la stratégie et le contrôle projets. Sans les tâches du quotidien qui pompent la vie d’un PDG, Steve va se consacrer à son rôle de vision.
Du coup, j’ai l’impression que sa dernière tâche revient à léguer à Apple un maximum de pistes pour les prochaines années. La boîte serait donc inspirée à court et moyen terme.
A long terme, tout dépendra de leur capacité à renouveler leur « think tank » et digérer l’héritage Jobs.

…………………………

Apple doit elle se préparer à vivre avec une nouvelle organisation, où un héritier spirituel de Jobs se trouve en interne… Ou quelque part dans le monde ?

Lâm : En interne, c’est mort. Aucun « général » actuel n’a le profil pour entrer dans le sous-pull de Jobs. Et surtout, tous sentent certainement que c’est un job intenable, vu la pression en interne et en externe qui seront exercées. Et puis Johnny Ive aime designer ses objets avec ses potes dans son garage.
En externe, je ne vois qu’une personne ayant le profil charisme / vision / business : John Rubinstein. Après avoir été l’un des pères du succès de l’iPhone, après avoir failli ressuciter Palm avec un OS génial, il doit bien s’embêter chez HP. Reviens, John !

Daz : Il faut reconnaitre que Steve Jobs était un PDG atypique, un des derniers représentants des dinosaures de la Silicon Valley avec un oeil sur tous les sujets. Il est impensable qu’un autre ait ce degré d’implication et de représentation de la firme. Apple était Steve Jobs et réciproquement, et cela restera comme ça même avec Tim Cook aux commandes. Apple ne doit surtout pas essayer de remplacer Jobs mais plutôt faire en sorte que son héritage subsiste pour la prochaine décennie. Et entre nous, je pense que PERSONNE ne voudrait essayer de devenir Jobs, c’est impossible.

…………………………

Le plus gros échec de la dernière décennie Jobs ?

Daz : Tout ce qui n’a pas trait au hardware (Ping, MobileMe, iDisk avant eux…) J’irais jusqu’à dire iTunes mais j’ai peur de me faire foudroyer en quittant la rédac.

Lâm : Bordel, je pense encore pareil, faut que je trouve autre chose ! Je dirais, l’ouverture.

Daz : Ils l’ont pas raté, ils n’ont jamais essayé !

Lâm : C’est donc un échec.

 Daz : Bah pour que ça soit un échec, il faut essayer…

…………………………

Les concurrents peuvent-ils profiter du possible flottement inhérent à ce genre de départ ?

Lâm : Perso, je ne pense pas à court terme. Apple bosse sur cette transition depuis trop longtemps pour que cela foire.

Daz : Les concurrents gérant de près l’alchimie hardware/software peuvent tirer leur épingle du jeu (coucou Googorola). Les autres perdent déjà beaucoup d’énergie en interne, le départ de Steve Jobs ne changera rien à cela.

…………………………

Qu’est ce qui est le plus agaçant : les ifans qui hurlent à la fin du monde, ou les applehaters qui font des blagues douteuses sur le cancer ?

Daz : Les journalistes qui ont confondu démission et décès…

Lâm : Je pencherai pour les fans, on se croirait autour du pont de l’alma en 97.

…………………………

Est-ce que Tim Cook fera des réponses plus longues aux mails ?

Daz : Nope.

 Lâm : Il ne répondra pas.

Daz : ouais je voulais mettre ça, mais « nope » c’est plus beau gosse

Lâm : tocard.

…………………………

Comment vont se dérouler les prochaines keynotes ? Pas un « Schiller & Forstall show », quand même…

 Lâm : Jobs aime trop la lumière pour ne pas croquer encore un peu. Je le vois bien assurer encore une ou deux keynotes. Ensuite, j’ai un peu peur. Il faudrait peut-être mieux qu’ils arrêtent et se contentent des petites vidéos d’autocongratulation sur fond blanc immaculé.

Daz : Je ne suis pas d’accord Lâm, Jobs a déjà passé son tour alors qu’il était en poste, je pense que ça va être à Tim Cook de manier le « boom », « great » et « one more thing » devant un public qui fera « WOOHOO ! » Jobs fera surement des caméos en tant que partenaire FaceTime, ça ne fait aucun doute. Mais il ne faut pas espérer un one-man show.

Lâm : Un Facetime depuis l’hôpital, miam… Oh mince, je fais des blagues sur le cancer.

Daz : Les murs des hopitaux sont blancs, donc ça passe… Merde moi aussi.

…………………………

Quel serait le prochain produit Apple apte à maintenir ce rythme du succès ?

Lâm : La télé. Parce qu’Apple n’a jamais été aussi bon que lorsqu’ils débarquent sur un marché qui semble figé pour mettre un grand coup de pied dedans. Une « télé iOS » avec une télécommande tactile et report d’écran permettrait d’avoir enfin un vrai clavier, un vrai Internet, des apps, une gestion intelligente des enregistrements de programmes…
Le tout, FACILEMENT, parce que nous sortons vraiment définitivement de la sphère « geek ». Le très grand public est très frileux dès que cela devient un poil complexe. Google TV, anyone ?

Daz : Nous savons qu’Apple aime rendre grand public des concepts existants mais pour autant je n’attends pas de TV Apple.
Voyons… Il faut un appareil pouvant s’intégrer dans l’écosysteme en place (iTunes/iCloud/App Store) et qui plaise immédiatement au grand public… Pourquoi pas une console de jeux ? Ca ferait une belle revanche sur la vie (cf la Pippin) et serait trop cool car Apple aurait démarré à l’envers en installant le marketplace avant de lancer la console. On rajoute une transversalité iPhone/iPad/iPod touch et le tour est joué.

…………………………

Le pire jeu de mot probable pour la mort de Jobs ?

Daz : « iMort ». Je SAIS que le Jean Roucas de 20 minutes va la faire, c’est obligé. Ou alors « iDead », pour faire moins violent vis à vis des français.

Lâm : je trouve rien, j’abandonne.

Daz : « Le Lion est mort ». Mais faut qu’il clamse avant la prochaine version de Mac OS.

Lâm : hahaha

…………………………

Le départ de Jobs réouvre-t-il des dossiers jusqu’alors « bloqués » ?

Daz : Flash sur iOS, Mac OS en licence pour les PC.

Lâm : Je pensais aussi à Mac OS en licence, mais ce n’est plus la peine, le marché PC n’est plus source de croissance pour Apple. Et puis, pas mal de « no no » de Jobs se sont finalement réalisés : les livres, la tablette…

…………………………

Jobs étant le premier troll d’Apple, l’image de marque de la compagnie va-t-elle devenir plus consensuelle dans le milieu geek ?

Daz : Apple sera toujours Apple, la départ de Jobs n’en fera jamais un Dell ou un HP. Par contre Steve Ballmer sera en tête des CEO les plus détestés du coup 🙂

Lâm : Je pense au contraire que son image va s’adoucir. La provoc’, subtile ou non de Jobs restait tout de même la principale source de flame wars. Les produits sont tout de même globalement adoptés, Apple n’est plus une marque « rebelle », d’un point de vue marketing.

…………………………

« Les Chroniques du Week End sont des réflexions de Lâm Hua (et de Daz !) sur la culture et l’industrie geek. Elles engagent les opinions de leur auteur et pas nécessairement celles de l’ensemble de la rédaction duJDG.

…………………………

Vos meilleurs commentaires seront publiés ici : à vous de jouer !