Free Mobile : Xavier Niel se paye la concurrence

Smartphone

Par Anh Phan le

À l’approche du lancement fatidique, alors que les rumeurs se font et se défont, chaque élément officiel est scruté avec la plus grande attention.

Même s’il ne s’agit pas d’une interview en bonne et due forme, nos confrères d’Itespresso on réussit à obtenir quelques minutes du temps de Xavier Niel, Fondateur d’Iliad la maison mère de Free mobile, à l’occasion de la conférence LeWeb.

On y retrouve un Xavier Niel comme à son habitude assez volubile, voire euphorique, qui entre deux évitements au sujet de la date de lancement “Dès que c’est prêt, dans les jours qui viennent, je vous promets on lance”, “ça sera même avant le 15 janvier”, enfonce dans les grandes largeurs ses concurrents.

“Je suis étonné d’un truc, c’est que nos concurrents n’ont toujours rien fait. Ils ont micro baissé leurs prix de quelques pourcents, c’est pas raisonnable il faut vraiment commencer à baisser vos prix avant qu’on arrive, on va arriver vite […] et puis comme ça vous avez peut être une chance de continuer d’exister, là vous n’avez pas baissé vos prix, c’est de la rigolade, ce n’est pas sérieux.”

Il revient juste après sur les tarifs, expliquant qu’il a promis de baisser les prix par deux, et qu’il s’y tiendra. “S’il y a des offres à 10€ sur le marché, il y aura surement des offres à 5€, s’il y a des offres à 7€ il y aura à 3,50€

Son secret ? Le train de vie de l’entreprise, il s’attaque ainsi aux voitures avec chauffeurs des PDG des sociétés concurrentes alors qu’il se contente d’un taxi. On appelle ça un troll, non ?

Rappel : Free Mobile : les points clés avant la sortie