PS Move : les jeux indispensables !

Par Rédacteur Invité le

Si le PS Move se voulait comme un concurrent aux Wii Motion de Nintendo et Kinect de Microsoft, il faut bien admettre que dans la pratique, il se retrouve plutôt relégué, à tort à notre avis, au rang de simple gadget n’apportant que peu de valeur ajoutée à la Playstation 3. La faute sans doute à un Sony n’ayant pas réussi à le vendre correctement, ni à saisir les opportunités s’étant présentées à lui. Pour autant, ce petit bâton coloré mérite franchement qu’on s’y intéresse. Et tant pis si la grande majorité de sa ludothèque n’aura pas visé dans le mille. Une partie de cette dernière demeure suffisamment bien fichue pour justifier le prix d’achat de l’accessoire. Et ça, nous allons vous le prouver en quelques points…



Comme je vous le disais, je demeure assez étonné, pour ne pas dire déçu, de l’exposition médiatique dont jouit le PS Move en cette fin d’année 2011. Si les titres ayant réussi à l’exploiter ne sont pas des plus nombreux, ils sont pourtant au moins aussi nombreux que les bons jeux Kinect. Vous pourrez ressortir cette phrase de son contexte, me la renvoyer à la tête autant de fois que vous le voudrez : je l’assume complètement. Et d’ailleurs, voici selon moi les jeux PS Move pour lesquels vous pourrez craquer sans (trop) hésiter :

* Time Crisis : Deadstorm Pirates : Issu de la compilation Time Crisis : Razing Storm (sortie à la fin de l’année 2010, et que vous pourrez vous offrir pour trois fois rien en cherchant bien), Deadstorm Pirates est sans doute l’un des jeux de tirs se prêtant le mieux à l’exercice du jeu d’arcade porté sur console. Avec son principe de munitions illimités emprunté aux bases du genre et ses décors dans lequel on aurait même pas été étonnés de voir débarquer un Jack Sparrow, il offre un rythme de jeu ultra soutenu, et un challenge de taille. Du fun, et une durée de vie qui pour une fois arrive à tenir la marée ce qui est suffisamment rare pour être souligné, c’est moi qui vous le dit ! Pour ne rien gâcher, sachez Deadstorm Pirates est également disponible seul sur le PSN.

* Child of Eden : S’il serait hypocrite d’affirmer que la production de Q Entertainment se marie mieux au PS Move qu’au Kinect de Microsoft, il n’en reste pas moins qu’il reste très agréable à jouer épaulé par le périphérique de Sony. Jouant sur des ambiances graphiques et sonores très particulières, il se veut une sorte de shoot’em up expérimental où le score prime sur toute chose. Proposé à 30€ neuf, il est de ces affaires dont on aime se délecter ; c’est d’ailleurs pour cela que nous lui avons remis le JDGa Award du meilleur jeu de l’année 2011 utilisant un système de capture de mouvement. Attention toutefois, il est certain qu’il ne fera pas l’unanimité, du fait de sa différence marquée !

* Start the Party ! : Celui qui fut présent au lancement du PS Move aura fait l’objet de nombreuses critiques, le qualifiant de party game de plus sans valeur ajoutée. Faux. Complètement faux ! Start the Party !, s’il pèche par son manque d’épreuves, n’en reste pas moins un soft accessible à tous, et qui saura tout à fait pimenter vos fins de soirées, pourvu que vous soyez plusieurs. Et s’il peine parfois à sortir des clous, il n’en reste pas moins qu’il demeure une affaire au prix où il est actuellement proposé (une quinzaine d’euros, pas plus!), jouant dans une cour radicalement différente des softs du même genre. A noter la récente sortie de Start the Party ! Save the World, offrant de nouvelles épreuves.

* EyePet Move Edition : Si EyePet & Friends vient tout juste de sortir, on concèdera toutefois une préférence pour EyePet Move Edition, le premier épisode de la saga à avoir été rendu compatible avec le bâton de joie de Sony. Réservé aux plus jeunes, il saura les occuper un bon moment, grâce à sa pléthore de mini-jeux, et à ses options de customisation pour le moins complètes. Limité, voir inintéressant, pour le gamer classique, il ne pourra trouver grâce qu’aux yeux des plus petits n’ayant pas encore l’envie, ou la faculté, de jouer à des jeux vidéo classiques. En parent aimant que vous êtes évidemment, vous ne laisseriez pas votre petit(e) chéri(e) sans un jeu PS Move fétiche, n’est-ce pas ?

* Medieval Moves : Deadmund’s Quest : Disponible depuis le 16 novembre dernier, Medieval Moves : Deadmund’s Quest se veut de ces softs capables de peser dans la balance des joueurs réfléchissant à l’acquisition d’un PS Move. Si la réussite n’est pas totale, il n’en reste pas moins que cette production cuisinée dans les locaux de Zindagi Games offre à boire et à manger pour les aventuriers en herbe. Avec son univers léché (sorte de croisement entre un Grim Fandango, un Ghouls’n Ghosts et un Burton de la fin des années 90), son gameplay permissif et son prix ne dépassant pas les 30€, il s’affiche comme une jolie réussite.

* Heavy Rain Move Edition : L’un des jeux les plus marquants de 2010 (il m’aura d’ailleurs scotché au point de me pousser à voir les ¾ de ses fins…), se vit gratifié à la fin de l’année 2010 d’une nouvelle édition compatible avec le PS Move. En résulte un gameplay sublimé grâce au périphérique sans fil de Sony, qui permet de s’impliquer de manière un peu plus précise dans l’histoire captivante du jeu de David Cage. Un Must Have, tout simplement, actuellement proposé à moins de 30€ en boutique.

* Sports Champions : Ping-pong, tir à l’arc, beach volley, pétanque, et j’en passe : voici ce qui vous attend avec ce Sports Champions, sorte de fer de lance du PS Move à son lancement (notre test à lire ICI). Diablement bien fichu, et permettant de se donner une idée de la précision du périphérique, il n’avait pas mis bien longtemps avant de mettre les amateurs de défis d’accord. Dommage qu’il ne se limite qu’à 6 épreuves.

* Move Puzzle : Compilant pour un peu moins de 30€ les jeux Echochrome II, Lemmings et Tumble ce Move Puzzle, disponible maintenant depuis une dizaine de jours, met en lumière des softs injustement mis de côté lors de leur sortie en versions numériques. Bluffants de précision, ils offrent une notion de challenge leur permettant de se dégager de leur étiquette de jeux d’appoints, pour se forger une réputation de productions taillées pour les gamers. Exactement ce qu’on attend des jeux estampillés PS Move. Ni plus, ni moins.

Et en 2012, allez vous me demander ? Et bien, il semble qu’on puisse déjà compter sur le très prometteur Sorcery de The Workshop, dont la sortie est planifiée au printemps prochain. A part ça ? Et bien, on patientera. On patientera, à défaut de mieux, car il serait malhonnête de se voiler la face : les développeurs et éditeurs ne se bousculent toujours pas au portillon pour le PS Move, et les softs destinés à se marier à ce périphérique n’ont pour le moment pas vocation à être légions en 2012. Mais sait-on jamais. On croise les doigts.

stopwatch 6 min.