Free Mobile : 78% des Français veulent y souscrire

Smartphone

Par Anh Phan le

Si ce chiffre peut paraître hallucinant, et à coup sûr ne sera pas suivi dans de telles proportions, il est pourtant la résultante d’une étude menée par l’institut GfK, et montre l’engouement énorme qu’a su créer le nouvel opérateur.

Dans le détail, à la question « Pensez-vous souscrire à cette offre de Free Mobile ? » voici les résultats :


Pour seulement 22% de « non », 78% de oui se répartissent entre « Oui immédiatement« , « Oui mais pas avant la fin de mon engagement » et un pragmatique « Oui mais pas avant quelques mois, je préfère attendre de voir ce que l’offre de Free Mobile donne« .
Pour 14% d’inconditionnels, 4 sur 10 préfèrent eux attendre que d’autres essuient les plâtres.

Reprenant les mots de Xavier Niel, le sondage a aussi porté sur les fameuses vaches à lait, et ainsi 73% des Français sont d’accord avec cette assertion « les opérateurs historiques ont pris leurs clients pour des vaches à lait depuis des années« .

Mais outre ces questions à sensations, voir limites trollesques, le plus intéressant se situe dans la dernière partie de l’étude, portant plus sur la nouvelle donne commerciale qu’a introduit Free.

Ainsi, elle confirme que si les appels à l’international ne semblent pas créer une vague d’enthousiasme, le prix bien évidemment, et l’absence d’engagement tout autant, sont « fortement intéressant et poussent à s’inscrire chez Free Mobile. »

À l’inverse, le changement radical dans la politique de (non) subvention du mobile qui devient un bien vendu séparément pourrait pousser 45% des sondés à ne pas souscrire chez Free Mobile.

En résumé, Free a bien sûr rassemblé au-delà du geek parisien, puisque de surcroit 97% des gens disent avoir entendu parler de ce lancement, mais face à certaines prises de position assez segmentantes, entre autres vis-à-vis des terminaux, Free Mobile devra réagir s’il ne veut transformer ce coup de pied dans la fourmilière en un mouvement fédérateur.