Intel Tuning Protection : assurance-vie pour overclocker

Hardware

Par Membre rédacteur le

Intel réalise un pas de plus vers sa communauté de niche à savoir les overclockers.

En effet, le fondeur vient de mettre en place une véritable assurance-vie à l’attention d’un certain nombre de ses processeurs, le Tuning Protection Plan.

Cette garantie contre tous dommages liés à l’overclocking n’est disponible que sur le site du constructeur et son prix varie de 15€ à 27€ suivant le processeur.

Bien entendu, cette garantie ne s’adresse qu’aux processeurs dernière génération (en version boîte) de la marque munie d’un coefficient multiplicateur débloqué soit les modèles suivants : Core i5-2500k, Core i7 2600k, Core i7 2700k et les versions haut de gamme Sandy Bridge-E : Core i7 3930k et i7 3960X.

La garantie devra également être achetée au plus tard un an après l’achat du processeur éligible et couvrira un seul et unique remplacement de votre processeur suite à un overclocking hasardeux durant les trois ans de la garantie classique et dans les 30 jours suivants le paiement (qui ne peut être réalisé que via Paypal pour une raison inconnue).

Depuis le lancement en 2009 de son premier processeur à coefficient débloqué le E6500K (à l’époque le K était déjà destiné aux processeurs débloqués de la firme, avant un changement de philosophie avec les “Extreme Edition”), Intel n’a jamais voulu exposer clairement sa position sur la question de l’overclocking, toléré jusqu’à présent, les différentes itérations de sa gamme de processeurs ont historiquement toujours été synonyme d’inquiétudes sur les possibilités d’overclocking de ses produits (bloquera, bloquera pas ?) hormis les vitrines technologiques que représentent les Extreme Edition.

Intel en profite donc pour mettre les choses au clair en affirmant qu’il s’agit d’un test afin de mesurer la popularité de cette démarche auprès des passionnés.

Rappelons également que même si l’overclocking des Sandy Bridge (et même des Nehalem et des Westmere en leur temps) est devenu une formalité (la gamme Sandy Brige se payant même le luxe d’atteindre les 5Ghz stables en 30 secondes de manipulations) des risques existent. Les chances de “griller” un processeur sont certes minimes compte tenu des dispositifs de protection présents sur la carte mère, le processeur, mais également à l’intérieur de l’alimentation, mais tout ceci à un prix : une tension élevée appliquée au processeur sur une période prolongée diminue drastiquement sa durée de vie, la démarche d’Intel de calquer la durée de son Tuning Protection Plan sur la garantie constructeur (3 ans) est donc judicieuse et bienvenue pour les passionnés possesseurs ou futurs acquéreurs des processeurs concernés.

Source: Source