L’un des créateurs des Royaumes d’Amalur : Reckoning défend le online pass

Par François le

Ce n’est pas vraiment commun qu’un créateur de jeu ose défendre ce système cynique qu’est le Online Pass. Bon, dans le cas des Royaumes d’Amalur : Reckoning, le « Online Pass » porte plutôt mal son nom, car il s’agit plutôt d’un lot de 7 missions pour la campagne solo et d’une armure N7 inspirée de Mass Effect 3.

Comme d’habitude, si vous achetez ce jeu d’occasion, vous devrez repasser à la caisse pour vous offrir ce contenu. Voici ce que Curt Schilling (un des créateurs du jeu) en pense :

« Il me semble que c’est assez clair, on parle ici d’un contenu qui permet de remercier les early adopters, et de manière encore plus importante pour moi, de remercier les fans qui font le choix de notre studio pour placer leur argent et leur temps. Si il n’y avait pas ce système, les joueurs attendraient que le jeu baisse de prix (pour cause de mauvaises ventes) et le studio finirait par en mourir. »

Il rajoute :

« C’est comme cela que le business fonctionne, si nous voulons devenir un grand studio, nous devons faire du profit. Pour nous, il faut donc réaliser des titres que vous foncerez acheter tête baissée. Du coup, il nous paraît normal de remercier les early-adopters. »

Son point de vue est de toute manière parfaitement raccord avec ce qui ce passe dans les autres studios, qui semblent avoir déclaré une guerre ouverte contre le jeu d’occasion. En même temps, vu l’arnaque qu’est le jeu d’occasion chez nous…

Les Royaumes d’Amalur : Reckoning sera disponible en France le 9 février.

stopwatch 2 min.