Bientôt la fin pour AIM ?

Sur le web

Par Thomas le

AOL Instant Messenger alias AIM n’en a peut-être plus pour très longtemps. En effet les informations divulguées par le blog du New York Times laissent à penser que le service de messagerie d’AOL risque de ne pas faire long feu.

Ainsi le journal nous révèle qu’une quarantaine d’employés vont être licenciés par AOL et c’est AIM qui est le plus impacté, car toute l’équipe de développement a été dissoute, ne reste plus que l’équipe dédiée au support du logiciel. Autant vous dire que lorsqu’un logiciel n’est plus développé, en particulier pour un logiciel de messagerie, c’est la mort assurée pour ce dernier.

C’est d’autant plus triste pour les employés affectés à ce service, car celui-ci réalisait tout de même 50 millions de dollars de revenus pour 25 millions de dépenses par an. AOL souhaite dorénavant dépenser pas plus de 2 ou 3 millions de dollars par an pour maintenir son service en vie.

La compagnie aurait également prévu d’autres coupes budgétaires dans différents services pour augmenter ses revenus, des rumeurs indiquent que le chiffre de personnes licenciées serait porté à 100. AIM n’aura donc pas survécu à tous les services de messageries sociales telles que Facebook, Gtalk ou MSN apparus ces dernières années. La société pionnière de l’internet aura eu bien du mal à survivre à l’arrivée du web social et à tous les services qui se sont développés autour de ce thème.

Source: Source