Munich : 4 millions d’économies en 2011 grâce à l’open source

Dans un contexte économique difficile, les pays mais également les villes multiplient les démarches afin de réduire leurs coûts.

C’est dans cette optique que le maire de la ville de Munich a pu mesurer les fruits de la migration du parc informatique de la ville vers des solutions Open Source : Linux et Open Office.

LiMux, coeur du projet

Initiée en 2004 lors d’un vaste projet nommé LiMux, l’opération a pour objectif de faire migrer les 14 000 postes de la municipalité vers la première distribution Linux certifiée pour une utilisation industrielle (LiMux). En marge du remplacement du système d’exploitation, le projet n’écarte pas la suite bureautique Open Office puisque celle ci remplacera à terme l’intégralité des suites bureautiques Microsoft Office de la ville.

Le maire de la ville, Christian Ude s’est exprimé sur l’aspect financier de l’opération conformément au retour demandé par son parti le CSU :

Le projet nous a coûté 11,7 millions d’euros, nous sommes passés de 1,500 postes à plus de 9500 postes [sous LiMux]. Si nous étions restés sur une plateforme Microsoft, le coup du renouvellement de licences [Windows et Office confondues] nous aurait coûté plus de 15,5 millions. Nous avons donc économisé près de 4 millions d’euros d’économies en un an.

Des pannes moins fréquentes

La dernière version de LiMux est basée sur Ubuntu dans sa version 10.10, peu gourmand en ressources (selon le maire de la ville), les statistiques ont soulignées que les pannes et les plaintes au support technique ont diminuées de près de moitié.

Ce n’est pas la première fois qu’une ville européenne se dote d’un projet similaire, la ville de Vienne en Autriche avait mené un projet similaire (Wienux) en 2005 avant d’y mettre un terme 4 ans plus tard. D’autres villes européennes possèdent également un programme similaire : Amsterdam, Saragosse (espagne), Soleure (Suisse).

Source: Source