Présidentielle : le web sous surveillance ce week-end

Sur le web

Par Gregori Pujol le

L’information n’a jamais été aussi instantanée que maintenant grâce notamment aux réseaux sociaux. C’est pour cela que la Commission des sondages et la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale ont indiqué qu’elles avaient constitué une équipe d’une dizaine de personnes, qui sera chargée de surveiller toute publication des résultats de l’élection présidentielle avant 20 heures ce week-end !

En effet, en France, la publication de tout sondage ou estimation sur les résultats du scrutin est interdite avant 20 h, même sur Internet (article L. 90-1 du code électoral). Toute personne contrevenant à cette règle risque une sanction pouvant aller jusqu’à 75 000 euros d’amende.

La tâche s’annonce ardue, car même si la Commission des sondages rappelle qu’elle compte poursuivre tout internaute « à partir du moment où un site est consulté à partir d’une adresse IP hébergée en France« . Bonne chance, car certains, comme Libération, se sont d’ores et déjà « réservé le droit » de partager des chiffres avant l’heure fatidique.

Source: Source