MIT : une nanostructure de verre capable de repousser l’eau et la saleté

Hardware

Par Auré le

Des ingénieurs du MIT auraient mis au point une nouvelle nanostructure de verre anti-buée avec réduction des reflets, mais aussi et surtout capable d’empêcher la saleté et l’eau d’accrocher à celle-ci.

Il s’agirait d’un verre dit superhydrophobic (hydrophobe) qui grâce à une nanostructure conique serait en mesure de repousser les liquides plus ou moins de la même façon que les tissus imperméables avec lesquels cette surface partage des propriétés.

Transparence, réduction des reflets, auto-nettoyance et étanchéité seraient de très appréciables caractéristiques qui (on l’espère) seront bientôt intégrées à l’ensemble de nos dispositifs optiques (smartphones, téléviseurs, pare-brises, fenêtres…etc.). Pour découvrir cela de plus près, nous vous invitons à consulter la démonstration ci-dessous filmée à l’aide d’une caméra Phantom flex et dans laquelle vous pourrez voir des gouttelettes d’eau rebondir sur cette surface comme s’il s’agissait de minuscules balles en caoutchouc

Notons enfin qu’une telle matière pourrait également être bénéfique aux panneaux solaires qui à l’heure actuelle perdent de leur efficacité avec le temps et les saletés qui s’accumulent sur ceux-ci.

Source: Source

15 réponses à “MIT : une nanostructure de verre capable de repousser l’eau et la saleté”

  1. @MOUMOUTE

    Ca dépend, tu tournes a quoi ? 😛

    @jonathan

    il existe déja des spray vraiment efficaces (pour casque moto par exemple)

  2. Sans vouloir troller, j’ai entendu parler de ce projet il y a au moins 6 ou 7 ans 🙂 A l’époque ils effectuaient des test sur des pares-brise à base de mercure…

  3. gauvain> oui et après vogue la galère pour nettoyer le Rain X … une recette par ailleurs pour ceux qui galèrent: le coca aide beaucoup
    PS: Y a la même chose sur les avions et c’est ce milieu que me vient le tuyau

  4. C’est marrant mais cette forme de montagnes effilées, c’est typiquement ce que j’aurais dessiné pour retenir la merde. Pensez un peu à des scratchs.
    Ca me rappelle un peu la conversation de deux collègues sur le sujet,
    l’un soutenant qu’il fallait une surface hydrophobe (pour repousser les gouttes) et l’autre disant le contraire (pour ne pas avoir de gouttes)…
    bref.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *