Le Wikipédia Russe ferme pour protester

Sur le web

Par Pierre le

En Russie, une loi très controversée est étudiée au parlement (la Douma d’Etat). Plus précisément, elle sera étudiée en seconde lecture demain. Pour protester contre cette loi, la version russe de Wikipédia s’est auto censurée, se rendant inaccessible en guise de protestation.

La loi porte sur le filtrage de certains contenus internet. Le gouvernement russe prévoit en effet d’étudier le projet de loi n°89417-6 qui consiste à créer une organisation extrajudiciaire censée dresser une liste noire des sites internet sensibles qui diffusent des contenus interdits dans le pays. Sont concernés les sites pornographiques, incitant à la prise de drogue ou au suicide. Mais voilà, reporters sans frontières estime que les critères de certains contenus sont extrêmement vagues, et il pourrait y avoir des abus dans les interdictions, surtout que la Russie a encore beaucoup de progrès à faire en matière de démocratie.

Pour protester, Wikipédia Russie s’est autocensuré pour la journée, à l’instar du Wikipédia américain dans la lutte contre SOPA en janvier denier. En guise de page d’accueil, le nom du site est barré de noir, accompagné d’une phrase en russe :

Imaginez un monde sans la connaissance libre. La Douma d’État va tenir une seconde audience visant à modifier la loi sur l’information, ce qui peut conduire à la création d’une censure extrajudiciaire de l’internet en Russie, y compris la fermeture de l’accès à Wikipedia en russe. Les lobbyistes et militants qui soutiennent les amendements font valoir qu’ils sont exclusivement dirigés contre des contenus comme la pédopornographie et « des choses comme ça ». Mais l’adoption des dispositions qui seront discutées se traduira par la création d’un système analogue au grand « Firewall » de Chine. La pratique du droit, telle qu’elle existe en Russie, annonce une forte probabilité de scénario du pire, dans lequel l’accès à Wikipedia sera bientôt fermé dans tout le pays.

Wikipédia s’alarme donc de la situation et cherche à prévenir ses usagers sur les dangers potentiels d’une telle législation. Le projet de loi sera étudié demain à la Douma d’État de Moscou.

Source: Source