Retour sur la sortie de l’iPhone 5 : une décision à 1 milliard d’euros ?

Business

Par Rédacteur Invité le

L’iPhone 5 a été annoncé en grande pompe lors de la keynote du 12 septembre dernier.

Au programme, principalement des nouveautés hardware, avec un nouveau processeur, un nouveau connecteur et surtout un nouvel écran. Plus grand, il suit le fameux Galaxy SIII dans la course à l’armement avec une résolution de 640 x 1 136 pixels. Si ces nouveautés peuvent être intéressantes sur le papier, le nouvel écran et cette nouvelle résolution d’affichage vont poser d’épineux problèmes pour les éditeurs d’applications.

En effet, l’iPhone 3, 4 et 4S bénéficiaient tous d’un ratio d’affichage de 3/2. L’écran de l’iPhone 5 lui, sera en 16/9. Les deux ratios n’étant pas proportionnels, il n’est pas possible de simplement agrandir les proportions des applications ; elles seraient déformées dans le sens de la longueur.

Les mobiles tournant sous Android posent le même problème, diront certains. Certes, mais les quelques 600 000 applications téléchargeables sur l’App Store ont toutes été développées pour une affichage en 3/2 : il y a donc tout un travail à faire sur les vues qu’il faut redimenssionner individuellement. Nous avons estimé la charge de travail à quatre jours par application.

Pour des entreprises de développement qui peuvent assurer la maintenance de leurs propres applications, le coût serait moindre ; néanmoins, pour toutes les autres entreprises/agences de communication qui doivent faire appel à un prestataire, le coût de la maintenance est potentiellement énorme. Le calcul est simple : avec 600 000 applications sur le Store, avec un coût moyen de 2000 euros de maintenance (500 euros/jour étant le prix classique facturé par les SSII), le total s’élèverait à… plus d’un milliard d’euros.

Les deux marges noires consituent le compromis trouvé par Apple

La solution trouvée par Apple pour palier à ce problème est simple, voire simpliste : deux marges noires situées dans les bords supérieurs et inférieurs. Bien entendu, pour l’utilisateur, ce compromis est inacceptable étant donné qu’il annule tout l’intérêt d’avoir un écran plus grand.

Article rédigé par l’équipe de Qualia Systèmes.