Microsoft interdit les fanfilm… en théorie

Par Cyril le

Dans un document officiel, le constructeur a éclairé les conditions d'utilisation du contenu de ses jeux. Des précisions drastiques qui peuvent faire peur aux amateurs, mais...

Dans un document officiel, le constructeur a éclairé les conditions d’utilisation du contenu de ses jeux. Des précisions drastiques qui peuvent faire peur aux amateurs, mais qui ne leur seraient étrangement pas destinées.

Microsoft interdit en effet de publier tout contenu impliquant un élément d’un jeu Microsoft (musique, vidéo, moteur graphique…) sur une page internet comportant de la publicité, à moins que celle-ci ne vous rapporte pas d’argent au concepteur de la vidéo. Il est donc en théorie impossible de poster une vidéo vous montrant en train de jouer à Halo 4 sur Youtube pour en retirer de l’argent, ou de créer une application payante répertoriant toutes les voitures de Forza sans qu’une armée d’avocats ne vous poursuive en justice.

Microsoft est totalement dans son bon droit en refusant le transfert de propriété intellectuelle concernant ses licences les plus juteuses (Halo, Forza et Fable sont les principaux jeux concernés). Mais les craintes étaient réelles dans les rangs des fans. L’impossibilité de continuer à faire des vidéos comme la célèbre série Red vs Blue, dix saisosn et plus de deux millions de visionnage pour chacune de ses vidéos, n’est pas la moindre des choses à craindre si jamais Microsoft se décidait à appliquer à la lettre les termes de ses conditions d’utilisation.

Par exemple, les tournois en ligne sont souvent retransmis en direct à l’aide d’un système de stream qui rapporte de l’argent aux diffuseurs, ce qui leur permet en réalité de payer la diffusion elle-même. Les exceptions concernant les joueurs connus qui peuvent gagner plusieurs milliers d’euros par mois uniquement grâce au stream sont en réalité très rares. La communauté des joueurs se protège heureusement elle-même : on voit mal Microsoft encourir la colère des joueurs d’Halo en refusant la diffusion des tournois sur des sites n’ayant pas de partenariat avec le constructeur.

Alors que de nombreuses équipes comme Machinima utilisent depuis de nombreuses années des personnages et des éléments des jeux Microsoft à des fins de divertissement, le studio 343 industries a néanmoins tenu a rassurer les groupes inquiétés par cette soudaine mise en avant des règles :

Ces nouvelles règles sont en réalité les mêmes depuis plusieurs mois, Microsoft n’a fait que les clarifier. Tant que vous ne dirigez pas une entreprise fondée sur Halo ou que vous ne l’utilisez pas comme si c’était votre propriété intellectuelle, vous n’avez rien à craindre. nous n’avons pas d’escadrons d’avocats piaffants d’impatience en attendant de pouvoir fondre sur les gens qui font des machinima ou qui montrent leur skill sur Halo.

Un message qui ne laisse aucune ambiguïté sur la volonté de Microsoft : les fans peuvent continuer à monter leurs vidéos et à jouer sans inquiétude, seuls les utilisateurs véreux des contenus sous propriété Microsoft se verront inquiétés.

stopwatch 4 min.