Mega, l’après MegaUpload

Sur le web

Par Pierre le

En janvier dernier, MegaUpload a été brutalement arrêté par le gouvernement américain. Kim Dotcom, son fondateur, avait été interpellé dans sa villa d’Auckland, et il est toujours en procédure contre le gouvernement américain en ce qui concerne son extradition. Mais tout cela n’empêche pas ce bon vieux Kim de continuer à travailler sur sa nouvelle plate-forme de partage : Mega.

Dans une interview accordée à Wired, Kim Dotcom explique le fonctionnement de Mega. Celui-ci promet d’être inattaquable, puisqu’adoptant un système plutôt malin. En effet, toutes les données sur les serveurs seront cryptées. Chaque utilisateur disposera d’une clé unique, qui sera nécessaire pour lire ses fichiers. Concrètement, lui et lui seul sera en mesure d’utiliser ses fichiers, et même hébergeur ne saura ce qui se trouve sur ses serveurs. Un système qui rend très difficile une enquête gouvernementale contre la nouvelle plate-forme.

Mieux, chaque donnée sera stockée en double, sur deux serveurs dans deux pays différents. Un système tentaculaire qui empêcherait toute fermeture spontanée, et qui pourrait potentiellement rendre Mega invincible. Kim Dotcom l’assure, Mega « n’est pas un doigt d’honneur géant à Hollywood et au département de justice américain ». Si ce n’est pas un doigt d’honneur, c’est bien plus que cela. Le jeu du chat et de la souris continue donc entre les États-Unis et Kim Dotcom.

Source: Source