Intel : Apple pourrait abandonner Samsung, encore

Apple

Par Moe le

C’est l’histoire de l’ex-copine qui déménage ses affaires petit à petit, à chaque passage c’est un peu de votre vie commune qui s’en va. C’est sur une note résolument gaie que commence un article qui parle d’une rupture qui n’en finit pas de se consommer entre Apple et Samsung. Selon les dernières rumeurs dont l’analyste Doug Freedman est l’auteur, le constructeur de l’iPhone pourrait décider d’attribuer la tâche cruciale de la conception de ses SoC maison auprès du fondeur Intel, au détriment de Samsung donc.



Intel, qui peut se targuer d’être un des seuls constructeurs disposant des usines capables d’accepter un carnet de commande aussi chargé qu’Apple pourrait profiter du climat de tension qui divise les deux constructeurs de terminaux mobiles afin de s’ouvrir des marchés jusqu’alors inaccessibles seuls : en effet, au delà de la rétribution financière, cet accord stipule qu’Apple s’engage à intégrer des puces X86 Intel au sein d’appareils autres que des Macs (portables et fixes confondus).

A partir de cette rumeur, de nombreux scénarios sont possibles : hier encore, nous vous parlions de la volonté du constructeur de proposer des processeurs Ivy Bridge sous la barre des 17 Watts de dégagement thermique en prévision de l’architecture à venir, Haswell. Quoi de plus normal donc pour Intel que de négocier en amont le retour sur investissement de puces résolument taillées pour la mobilité (et la finesse, nous sommes chez Apple).

Quoiqu’il en soit, cette rumeur présente certains points d’incohérences avec une autre rumeur du moins sur le papier : nous vous parlions ici de la volonté d’Apple de remplacer les puces Intel présentes dans ses Macs par des SoC ARM là encore de conception maison et fabriqués par… On vous laisse deviner ou ça coince.

Source: Source